En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
05/04/2016
Rédaction 
Etudes 
Techno 

64% des TPE estiment que le numérique est une opportunité

A la fois pour l'activité et l'emploi au sein de leur entreprise, mais il est tout autant perçu comme une menace.
63% des TPE disent avoir le sentiment de comprendre les enjeux du numérique : 80% les moins de 35 ans, 78% les TPE les plus importantes en chiffre d'affaires, 74% les services aux entreprises, mais 50% le BTP, les HCR et les plus petites entreprises. 55% se disent intéressés par les enjeux actuels (dont 21% très)

Pour les 2/3 le numérique représente autant de menaces que d'opportunités ; pour 21% davantage d'opportunités (les plus grandes des TPE 39%, les services aux entreprises 32%, les services aux particuliers 29%). Formulés autrement, 64% estiment que le numérique est une opportunité à la fois pour l'activité et l'emploi au sein de leur entreprise.

Pour 49% le numérique a conduit à une hausse de la concurrence (69% pour le commerce, mais seulement 30% pour le BTP et 36% pour les services aux particuliers) et pour 42% l'arrivée de nouveaux concurrents (commerce 58%, services aux entreprises 50%).
Mais le numérique c'est aussi pour 49% un accroissement de l'innovation dans leur secteur et pour 39% un accroissement de l'innovation au sein de leur entreprise, notamment dans les services aux entreprises et les entreprises les plus importantes en chiffre d'affaires.

70% estiment nécessaires des investissements ad hoc au cours des 3 prochaines années (81% les services aux entreprises) ; 62% pensent qu'il leur faudra innover en termes de produits/services et 60% qu'il leur faudra adapter les compétences de leurs salariés (76% les employeurs, 70% les services aux entreprises, la moitié dans les plus petites entreprises et le BTP)

« Baromètre des TPE, vague 61 », Fiducial/Ifop, non daté
Méthodologie : échantillon de 1002 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés (hors autoentrepreneurs), interrogés par téléphone du 28 janvier au 15 février 2016

Sur le même thème