En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
15/06/2016
Rédaction 
Territoires 

En Ile-de-France, 59 600 non-salariés travaillent dans le numérique

Soit 9 % de l'emploi francilien contre 3 % en province.

En Ile-de-France, l'économie numérique compte 512 600 emplois en 2012 (près de la moitié des actifs salariés et non salariés de France) et 9% de l'emploi francilien, contre seulement 3% en province; cette part est restée stable en Ile-de-France lors de la période 2007-2012 (une hausse de 6 800 emplois).

303 800 emplois sont localisés dans les TIC (59% des emplois) notamment le secteur de la programmation et du conseil informatique avec 154 000 personnes, 23% dans les contenus et supports culturels (livre, média, cinéma, musique), 14% dans la publicité-communication et 4% dans les industries connexes.

Le numérique est une filière jeune (35% des actifs de 25 à 35 ans, contre 25% tous secteurs); les trentenaires sont surreprésentés, notamment dans les activités de contenus créatifs et dans la publicité, alors que dans les industries connexes aux TIC, les plus de 55 ans dominent (23% d'actifs de plus de 55 ans, contre 12% dans le numérique).

Les diplômés ont acquis leur formation en 2 et 3émes cycles de l'enseignement supérieur (51% au moins un 2éme cycle, 20% un 1er cycle, contre 30,5 et 16,8% pour l'ensemble des emplois marchands),

salariés travaillent dans numérique

36% sont des femmes contre 48% dans l'emploi marchand régional.

Les cadres représentent 58% des emplois du numérique, contre 29% tous secteurs.

78,5% sont en CDI et 6,8% en CDD, comme pour l'ensemble des emplois marchands de la région (respectivement (79,4% et 7,8%)

59 600 sont de fait des non-salariés (12% des emplois du numérique contre 9% pour l'ensemble du secteur marchand); Les 59 600 non-salariés (39 600 travaillant seul et 20 300 employeurs) se répartissent en 22 700 dans les TIC (38%), 18 600 dans la publicité communication  (31%) et 18 300 dans les contenus (31%). Les non-salariés sont ainsi 25% des actifs de la communication-publicité, 19% dans le domaine contenus et supports et 7,4% dans les TIC

Les emplois dans le numérique sont augmenté de 6 800 emplois entre 2007 et 2012, du fait d'une nette progression dans les activités de programmation et de conseil informatique (22 000 emplois dont 4 300 non salariés), dans les contenus et activités de publicité-communication (gain de 11 500 emplois, dont la moitié sont des indépendants) et la production cinématographique et télévisuelle (5200 emplois), face à un perte de 31 500 emplois. Dans les activités en mode projet (59% des salariés sont en CDI ou autoentrepreneur, notamment dans la publicité communication).

Sur la période 2007-2012, le non-salariat a gagné 12 100 emplois (dont +56% dans la publicité-communication, +41% dans le traitement des données, +35% dans le conseil programmation),  ce qui a permis de compenser largement la perte d'emplois salariés, en particulier dans les TIC. De nouveaux métiers y sont apparus : chargé de référencement, motion designer (concepteur d'animation web), designer d'interfaces web, community manager (animateur de communauté en ligne, chargé de développer la présence d'un organisme sur Internet, etc.). L'impact de l'externalisation de certaines activités par des établissements du numérique peut expliquer une partie de ces évolutions

Les actifs ayant un emploi dans le numérique travaillent essentiellement a Paris (70%) et dans les Hauts-de-Seine. Les non-salariés représentent 70% des gains d'emploi parisiens, grâce à une offre d'hébergements de plus en plus diversifiée (incubateurs, pépinières, lab, etc.). Au cours de ces dix dernières années, plus de 100 000 m² d'incubateurs ont été construits ou sont en cours de livraison.

Économie numérique en Ile-de-France : une dynamique d'emploi portée par les non-salariés", Insee Analyses Ile-de-France, N°31, mars
Sur le même thème