En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
14/06/2017
Rédaction 
Business 

Cédants et repreneurs : une rencontre difficile

Selon le dernier baromètre de la BPCE, les reprises de TPE et PME en France ont fortement diminué ces dernières années.
Pour la cinquième année consécutive, la BPCE a publié les derniers chiffres de son étude sur le niveau de cessions et de reprises des petites et moyennes entreprises en France. Un marché qui manque aujourd’hui cruellement de dynamisme puisqu’en 2014 (derniers chiffres disponibles), le nombre total de cessions pour les PME et ETI a subi une baisse de 6 %, avec 16 348 reprises en 2013 contre 15 364 l’année suivante.

L’écart entre le nombre d’entreprises à la recherche d’un repreneur et le nombre d’opérations abouties est assez alarmant pour les TPE et PME. En 2014, sur 1,7 million de TPE à céder leur entreprise, seules 45 751 opérations ont eu lieu. Les chiffres varient en fonction des secteurs d’activités et de leur niveau de dynamisme à la création d’entreprise, mais la tendance reste globalement à la baisse. Les cédants ont par exemple plus de chances de trouver un repreneur dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

L’observatoire de la BPCE apporte plusieurs éléments de réponse à cette situation dont les politiques publiques en place depuis quelques années qui favorisent fortement la création d’entreprise. Avec ces politiques, la reprise d’une entreprise nécessite des démarches plus compliquées que la création d’une nouvelle société, ce qui a pour conséquence de décourager les repreneurs et les cédants.

On peut également incomber la faute à des clichés persistants sur la cessation d’entreprise. Par exemple, la reprise d’une TPE ou PME ne concerne pas que des activités vieillissantes dont les patrons souhaitent se « débarrasser » avant leur départ à la retraite. En effet, l’étude révèle que 77 % des opérations de cessions de TPE sont réalisées avant l’âge de 55 ans. Au-delà de 65 ans, les patrons de TPE et PME se tourneraient même moins facilement vers cette solution.

Cependant, les pouvoirs publics semblent prendre conscience de ce manque à gagner et seraient prêts à mettre en place des mesures pour favoriser la cession d’entreprise, comme la mise en place de plateformes de mise en relation entre cédants et repreneurs. À suivre.

Les chiffres clés de l’étude : http://www.observatoire.bpce.fr/chiffres-cles-2017.html

Source : https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/030364149588-les-patrons-de-pme-en-quete-de-repreneurs-2091235.php
Sur le même thème