En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
13/07/2017
Rédaction 
Droit 
Etudes 

Protection sociale : ce qu’attendent les auto-entrepreneurs du gouvernement

L’Union des Auto-Entrepreneurs a récemment dévoilé les résultats de son étude menée par OpinionWay sur le profil et les attentes des travailleurs indépendants.
En France, ils sont près de 3 millions de travailleurs indépendants et parmi eux, 1,1 million de micro-entrepreneurs. Les résultats de l’enquête menée par l’Union des Auto-Entrepreneurs nous apprennent tout d’abord que le choix de ce statut n’est pas fait à défaut d’une situation plus « sécurisée » : 48 % des personnes interrogées déclarent avoir opté pour ce statut afin d’exercer une activité avec davantage de libertés qu’en tant que salarié. Ils ont majoritairement plus de 50 ans (47 %), et la répartition hommes / femmes est plutôt bien équilibrée (45 % de femmes).

Au lendemain de la mise en place du nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron, l’étude révèle les principales attentes en termes de protection sociale des travailleurs indépendants en France. La suppression ou la refonte du RSI, jugé obsolète, arrive en tête (66 %). Un tiers des répondants serait également pour une uniformisation des régimes de retraite et de protection sociale. La moitié des répondants sont favorables à une cotisation supplémentaire de 2 à 4 % pour le financement du système d’allocation en cas de perte d’activité.

Par ailleurs, 71 % des travailleurs indépendants se disent convaincus que si les risques de requalification disparaissent, les entreprises seraient davantage prêtes à faire appel à eux. 39 % s’accordent même sur le fait que cela serait un important levier de développement.

Les opportunités de développement pourraient également se trouver dans l’ouverture du statut de travailleur indépendant à d’autres activités : les métiers du tourisme (84 %), du sport (85 %) mais aussi de l’artisanat et du social (84 % et 63 %).

Enfin, pour les micro-entrepreneurs travaillant pour des plateformes de services telles que Uber, 74 % des sondés pensent que la loi travail devrait être modifiée avec la création d’un contrat spécifique, permettant de lutter contre les abus liés à ce type de plateformes.

Source : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/06/15/20002-20170615ARTFIG00009-les-independants-et-autoentrepreneurs-veulent-aussi-avoir-droit-a-l-assurance-chomage.php
Sur le même thème