En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
24/07/2017
André Letowski 
Etudes 
Finance 

31,6Md€ ont été consacrés à la formation professionnelle dont 45% par les entreprises

En 2014, 31,6Md€ sont consacrés à la formation professionnelle continue et à l’apprentissage.
Ce montant intègre les coûts des formations, les dépenses de rémunération des stagiaires et les frais d’investissement. Sous l’impulsion du plan d’urgence pour l’emploi des jeunes, elle a progressé de 5% par an en 2008 et 2009 puis s’est stabilisée, pour atteindre 1,5% du PIB 2014.
Un objectif de « 100 000 formations prioritaires » pour les personnes en recherche d’emploi a été fixé pour 2014, visant majoritairement les bas niveaux de qualification.

Les entreprises sont le principal financeur avec 45% de la dépense totale
(en hausse de 3,6%), puis les fonctions publiques pour leurs propres agents (17,4%, en hausse de 0,9%, mais une baisse de 6,5% pour la fonction territoriale), les régions (14% en baisse de 1,7%), l’Etat (12% en baisse de 3,7%), l’Unedic et Pôle Emploi (5,9%, en hausse de 5,6%) et les ménages (4,3%, en baisse de 1,7%).

L’effort global de financement réalisé par les entreprises représente, en moyenne en 2014, 2,7% de leur masse salariale, bien davantage que l’obligation légale fixée à 1,6% pour les entreprises de 20 salariés et plus, 1,05% pour les 10-19 salariés et 0,55% pour les moins de 10 salariés.
La part des dépenses des Opca dans la dépense globale des entreprises est de 47% et baisse de 1,1 point par rapport à 2013 (46,7 %) et concerne davantage les personnes en recherche d’emploi.

Les financements des entreprises et des OPCA concernent d’abord les actifs du secteur privé (78% dont 34 au titre des OPCA), puis les jeunes (16% dont 8,4% pour l’apprentissage et 7,6% pour la professionnalisation) et enfin les personnes en recherche d’emploi (5,4%) pour un total de 14,3Md€.

Le financement des régions (4,6Md€) cible principalement les jeunes
(58% dont 38% pour l’apprentissage et 20% pour les stages), puis les demandeurs d’emploi (26,4% dont 7,7% pour la rémunération des stagiaires et 15,4% pour le coût pédagogique) et 10,9% pour les actifs (8,9% pour ceux du privé et 2% pour ceux du public), 4,6% pour l’investissement.

Le financement de l’Etat (6Md€) cible d’abord les agents de le fonction publique (38%), les jeunes (35%, essentiellement l’apprentissage), les actifs du secteur privé (17,3%) via les organismes de formation professionnelle (Cnam, Greta, Centre Inffo…), les personnes en recherche d’emploi (6,8% dont 3,2 pour la rémunération des stagiaires), l’Afpa (2,5%).

Au global, les dépenses de formation concernent d’abord les actifs (60% dont 42,8 pour ceux du privé et 17,4% ceux du public), puis les jeunes (23,7% dont 17% l’apprentissage), les personnes en recherche d’emploi (15,1%).
Les actifs occupés du privé sont à 82,5% financés par les entreprises, 7,7% l’Etat et 6,3% les ménages.
Les jeunes le sont pour part quasi égale entre les régions (37%), les entreprises (30%) et l’Etat (27%).
Les personnes en recherche d’emploi le sont d’abord par l’Unedic et Pôle Emploi (40%), puis par les régions (25,6%), les entreprises (16%), l’Etat (12%) et les ménages (6,1%).


"La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage en 2014 La part de l’effort global de formation dans le PIB se stabilise", Dares Résultats N° 041, juin 2017

« Lire d’autres articles et analyses sur l'entreprenariat TPE / PME de notre expert André Letowski »

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème