En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
02/08/2017
André Letowski 
Gestion 
Business 

En cas d’échec de leur entreprise, 61% envisageraient de tenter à nouveau l’expérience

Analyse de notre expert André Letowski.
A la question « si votre société ne fonctionnait plus et que vous étiez obligé de la fermer, envisageriez-vous d’en créer une nouvelle ? », 61% répondent oui (dont 29% certainement) et 36% non (dont 13% certainement pas).
Le oui est conditionné à l’âge (75% les moins de 35 ans, 59-65% les 35-64 ans, et 42% les 50 ans et plus), mais aussi au sexe (hommes 64%, femmes 53%) et au fait qu’ils soient créateurs de leur entreprise (68% vs 52); noter que le décalage « des plus accro » est plus modeste en ce qui concerne l’âge (29-33% pour les moins de 24 ans, vs 24 pour les 65 ans et plus).

En cas de fermeture, 79% estiment qu’ils garderont la confiance de leurs proches (30% certainement), 63% celle de leurs clients (14% certainement), 45% celle de leurs fournisseurs (9% certainement), 16% des banques (3% certainement, 32% certainement pas); garder certainement la confiance demeure nettement minoritaire; les caractéristiques du dirigeant influent peu sur les résultats.

68% se disent favorables à envisager de s’associer avec un entrepreneur qui a dû fermer sa société; c’est plus souvent le fait des hommes (70 vs 61% pour les femmes), des moins de 35 ans (74%), des créateurs de leur entreprise (74% vs 61), des services aux entreprises (75%).

Les principaux facteurs à l’origine de l’échec sont :

d’abord le fait du financement (39% ne pas trouver les financements à des moments cruciaux du développement, 35% une mauvaise gestion de la trésorerie)
le développement (37% le fait de développer un service ou un produit qui ne répond pas au besoin du marché, 10% une croissance trop rapide, non maîtrisée)
– les ressources humaines (26% se tromper dans le choix de ses associés, 20% ne pas arriver à recruter les bonnes personnes)
l’administratif (28% l’énergie dépensée et le temps passé sur les problématiques administratives)
- l’investissement du dirigeant (15% ne pas être suffisamment investi, ne pas accorder suffisamment de temps à son projet)

Le tableau ci-après reprend seulement les écarts importants par caractéristiques; noter que les jeunes sont les plus cités en écarts défavorables :
tableau echec entrepreneurs

Source : "Les entrepreneurs et l’échec de leur société", legalstart/Opinion Way, juillet 2017

Méthodologie du sondage OpinionWay pour Legalstart.fr : échantillon de 1018 entrepreneurs et dirigeants d’entreprise issu de la base de 50 000 personnes inscrites sur la plateforme Legalstart.fr, interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI entre le 21 et 29 mars 2017. Profil : 79% sont des hommes; 19% ont moins de 35 ans, 29% de 35 à 49 ans, 36% de 50 à 64 ans et 16% 65 ans et plus; 63% sont dans des villes de plus de 100 000 habitants et 27% dans des communes de moins de 20 000 habitants; 64% sont dans les services (dont 49% les services aux entreprises); 55% sont en société.

« Lire d’autres articles et analyses sur l'entreprenariat TPE / PME de notre expert André Letowski »

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème