En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
11/09/2017
Rédaction 
Solidaire 

L’ACCRE a t-elle un impact sur la survie des nouvelles entreprises ?

Selon l’INSEE, l’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise n’aurait pas les effets escomptés sur la survie des nouvelles entreprises.
Créée en 1979 afin d’encourager les chômeurs à créer leur entreprise, l’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE) consiste à alléger les cotisations sociales la première année, à maintenir les minima sociaux les premiers mois et permet à certains bénéficiaires de disposer d’une aide financière.

Pour savoir si cette aide a eu des effets sur la pérennité des nouvelles entreprises, l’INSEE* a réalisé une étude sur la survie à 5 ans d’entreprises créées en 1994, 1998, 2002 et 2006.

D’après les résultats de l’étude, l’ACCRE a d’abord un léger impact positif sur le taux de survie des entreprises à 5 ans car celui-ci est supérieur en moyenne de 3 à 6 % à celui des entreprises créées sans cette aide. Or, d’après l’INSEE, cet effet est atténué par le fait que l’aide est attribuée après une sélection parmi tous les projets. Seuls les projets qui ont les meilleures perspectives économiques sont donc choisis. Ces derniers ont donc plus de chance de perdurer même sans cette aide.

Par ailleurs, il faut prendre en compte l’effet d’auto-sélection. L’INSEE précise que ce sont « les mieux informés et les plus aptes à bâtir un projet entrepreneurial » qui font la demande. Un autre facteur donc qui pourrait biaiser ces chiffres.

A noter toutefois, que depuis 2007, l’ACCRE est accordé automatiquement aux demandeurs si certaines conditions administratives sont remplies.

Selon l’INSEE, à dispositions égales, l’effet de l’ACCRE sur la survie des entreprises serait nul pour la plupart des chômeurs. Enfin, seules deux variables auraient un impact réel sur la survie à 5 ans d’une entreprise : des moyens financiers élevés au départ et le fait de créer son entreprise sous la forme d’une société au lieu de son nom personnel.

*Etude INSEE « L’aide à la création d’entreprises a-t-elle un impact sur leur survie ? Une évaluation pour quatre cohortes d’entreprises créées par des chômeurs en France. »




Sur le même thème