En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
08/12/2017
Rédaction 
Solidaire 
Finance 

Plus que quelques jours pour demander l’aide à l’embauche dans les PME

Les PME qui ont recruté en juin 2017 ont jusqu’au 30 décembre 2017 pour demander l’aide à l’embauche.
La mesure « Embauche PME », mise en place par le précédent gouvernement, s’est terminée le 1er juillet 2017. Elle permet aux entreprises et aux associations de moins de 250 salariés qui ont recruté entre le 18 janvier 2016 et le 30 juin 2017 de bénéficier d’une aide financière dans les 6 mois qui suivent le début du contrat.

Les entreprises qui ont embauché des salariés le 30 juin 2017 ont donc jusqu’au 30 décembre 2017 pour adresser leur demande. Pour bénéficier de cette aide, la personne recrutée sur la période en question doit percevoir un salaire brut maximal de 1,3 fois le Smic (soit 23 092 € bruts annuels pour 35 h par semaine). Il peut s’agir d’un CDI, d’un CDD ou d’un contrat de professionnalisation d’au moins 6 mois.

L’aide à l’embauche est une prime trimestrielle de 500 € versée par salarié sur une période maximale de 2 ans. Elle s’élève donc à 4 000 € par salarié. Le montant de l’aide est proratisé en fonction du temps de travail et de la durée du contrat.

Elle n’est pas cumulable avec les aides aux SIAE, AFE et certaines exonérations fiscales. Toutefois, elle peut être cumulée avec la réduction générale des cotisations patronales sur les bas salaires, l’ACCRE, le CICE, l’AFPR...

Pour demander cette aide, il faut remplir le formulaire Cerfa de demande de prime « Embauche PME » sur le portail SYLaé. Une fois signé et complété, il faut l’envoyer à l’Agence de services et de paiement (ASP) correspondant.

Enfin, pour continuer à percevoir l’aide, l’employeur doit fournir une attestation justifiant la présence du salarié dans les 6 mois qui suivent l’échéance de chaque trimestre.
Sur le même thème