En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
05/02/2018
André Letowski 
Veille 

Une transformation culturelle inédite à la Société Générale où l’envie d’entreprendre se concrétise

Déjà 365 projets de start-up, et des outils en appui.
« 365 projets de start-up ont été déposés par les collaborateurs de la Société Générale à la suite d’un appel à candidatures interne. 14 000 collaborateurs de la Société Générale ont une idée de start-up (10% des effectifs du groupe). », en réponse à l’appel de fin octobre 2017, de la Société Générale en direction de ses collaborateurs avec pour objectif de générer de la créativité en interne pour imaginer de nouveaux services et de nouveaux business (une façon d’intégrer les fintech) et d’endiguer la fuite de collaborateurs attirés par l’entrepreneuriat.
La banque ne s’est pas donnée d’objectifs chiffrés, mais espère voir une cinquantaine d’équipes réussir ce challenge.

Des appuis internes sont proposés

Les projets seront sélectionnés en fonction de leur qualité et leur potentiel de valeur ajoutée.
La banque fera appel à un cabinet extérieur pour épauler les collaborateurs qui se porteront volontaires (3 mois pour peaufiner leur projet avant de le pitcher devant la direction d’une Business Unit). Si l’équipe obtient un accord, elle partira pour travailler à plein temps sur le projet Chacun d’entre eux sera accompagné par un membre du comité de direction, voire la cellule innovation du groupe.
« Tous les trois mois, les start-up internes auront des rendez-vous avec un board pour acter, ou non, la poursuite de leur projet. Et si l’aventure doit s’arrêter, les intrapreneurs pourront réintégrer leur unité, mais ne retrouveront par forcément le poste qu’ils avaient quitté. »

Un tiers lieu de 1000 mètres carrés est dédié à l’accueil de start-up internes et externes, « pour se nourrir et contaminer tous les autres collaborateurs ».

Le budget
: la banque pourrait débloquer entre 100 et 150M€ par an pour soutenir ce dispositif (à comparer aux 5Md dédiés à l’informatique).

« Pour éviter de trop grandes frictions au niveau RH, il faut soigner le manager qui perd un collaborateur. L’idée est de l’indemniser, en lui donnant plus de moyens, en lui permettant de recruter une nouvelle personne en CDD, avec la possibilité d’un niveau de salaire plus élevé ».


Sources : "14 000 collaborateurs de la Société Générale ont une idée de start-up", Usine Digitale du 26 janvier 2018
2 articles d’Usine Digitale, l’un du 9 octobre 2017, l’autre 26 janvier 2018

 

« Lire d’autres articles et analyses sur l'entrepreneuriat TPE / PME de notre expert André Letowski »

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème