En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
06/02/2018
André Letowski 
Indicateurs 
Business 

Progression de l’usage des TIC et positionnement des indépendants

La nette progression des smartphones : 73% des Français sont équipés en 2016 (+8 points en un an).

Quels usages des TIC et leur progression dans le grand public et parmi les indépendants ?

En 2011, 17% des Français possédaient un smartphone, 49% en 2014 et 58% en 2015. Par ailleurs 94% disposent d’un téléphone mobile et 86% d’un téléphone fixe (37% l’utilisent via internet).
64% des Français utilisent leur smartphone pour se connecter au web (+ 9 points en un an), 60% pour consulter leurs mails, 55% pour télécharger des applications (+7 points), 44% regardent des vidéos (+10 points).
79% des enquêtés utilisent tous les jours un téléphone mobile ou un smartphone, contre 27% qui font de même avec un téléphone fixe.
Les tablettes touchent 44% des personnes (+4 points en un an et +40 points en six ans). Seuls 21% en ont un usage quotidien, mais 51% ne l’utilisent jamais.

L’équipement en ordinateur s’érode (-1 point), tandis que la proportion de connexion fixe à internet à domicile stagne (85%, exactement comme l’an dernier).
Plus de la moitié des personnes interrogées utilisent quotidiennement un ordinateur à leur domicile (53%), 30% faisant un usage quotidien de l’ordinateur au travail ou sur le lieu d’études. La tablette est l’équipement le moins usité.
Interrogés sur le terminal qu’ils utilisent le plus souvent pour se connecter à la toile, les Français placent en tête le smartphone, devant l’ordinateur (38%), puis la tablette (7%).
En 2017, seule 12% de la population ne se connecte jamais à internet (-3 points par rapport à l’an dernier). 76% des internautes se connectent quotidiennement.


⇒ Le recours à internet :

-67% (+5 points) ont eu recours à l’e-administration; 90% chez les diplômés du supérieur ou les 25-39 ans; la France arrive au 8ème rang, loin derrière les pays nordiques (88% au Danemark) mais devant l’Allemagne (55%) ou le Royaume-Uni (53%).
-61% ont effectué des achats en ligne (+1 point); le manque de sécurisation des paiements en ligne est toujours perçu comme le principal frein à l’achat.
-59% sont membres des réseaux sociaux (+3 points), notamment pour s’informer; toutefois, 73% ne font pas confiance aux informations relayées sur les réseaux sociaux.
– 28% (+9 points en deux ans) s’est livré à une pratique relevant de l’économie dénommée « collaborative » : 22% ont, contre rémunération, recouru auprès de particuliers à l’usage d’un bien ou d’un service et 13% ont offert ce type de prestations; l’échange sans rémunération est moins répandu (6%). En 2017, 47% de la population leur fait plutôt confiance (+6 points par rapport à 2015). Ceux qui ont pratiqué un échange (marchand ou non) avec des particuliers ont davantage confiance dans ce système de notes et de commentaires (60%).

⇒ Le numérique dans la vie professionnelle

66% des actifs occupés utilisent un ordinateur
(53% en 2013).
62% considèrent que la formation continue les y a correctement préparés (+8 points par rapport à 2013). En liaison avec cette numérisation des activités, l’interpénétration des sphères privées et professionnelles se poursuit (34% apportent tous les jours sur son lieu de travail un équipement personnel pour l’utiliser à des fins professionnelles). La population voit davantage le brouillage des frontières entre les temps et les espaces de la vie (privés et professionnels) comme une opportunité, permettant de « mieux concilier vie privée et vie professionnelle » pour 54% des actifs interrogés (+12 points en quatre ans) que comme une difficulté subie.
Dans la même veine, l’appétence pour le télétravail est réelle : 39% des actifs occupés aimeraient télé-travailler (13% « tout le temps » et 26% « de temps à autre »).

Les Français se sentent plutôt compétents
par les perspectives offertes par le numérique : 69% pour utiliser un smartphone, 67% pour utiliser l’ordinateur (+12 points en 4 ans), 62% pour une tablette.
Prudents, 69% ont refusé d’être géo localisés en ouvrant une page internet ou dans une application; 48% ont pris des dispositions pour ne pas laisser de traces sur internet; 17% éteignent leur téléphone mobile pour éviter d’être tracés.

Les trois quarts des adultes se disent prêts à adopter de nouvelles technologies ou services numériques : 24% immédiatement et 52% progressivement; de fait, ils ont appris seuls à maîtriser les outils numériques (54%) ou avec des membres de leur famille (37%) ou des amis (35%). Seule une minorité de la population de 18 ans et plus dit profiter pleinement des services et fonctionnalités offerts par les services numériques, que ce soit dans la vie de tous les jours, la vie citoyenne ou les loisirs.
La numérisation de la vie citoyenne est bien perçue : 79% des personnes de 18 ans et plus voient même d’un bon œil les évolutions mises en œuvre dans le cadre d’une « ville intelligente ».

⇒ Les Indépendants ont des pratiques assez proches des cadres et professions intermédiaires


C’est notamment le cas pour l’utilisation de smartphone, d’ordinateur, jugés très utiles et dont il profitent davantage que les autres; ceci étant l’ordinateur est plutôt moins utilisé; noter aussi une plus grande confiance, certes limitée en direction des informations reçues sur les réseaux sociaux (34% vs 23 en moyenne mais 33 pour les étudiants) :

usages TIC

Source
:  "Baromètre du numérique 2017" CREDOC, 17éme édition, lu décembre 2017

Méthodologie : Les résultats sont issus de l’enquête de juin 2017, réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 12 ans et plus, sélectionné selon la méthode des quotas; 2 209 personnes ont été interrogées « en face à face » à leur domicile (2 004 adultes et 205 jeunes).
2 types de questionnaires sont administrés pour le bon déroulement de l’enquête : le premier est à destination des individus âgés de 18 ans et plus et le second vise exclusivement les 12-17 ans.
Rappelons que la catégorie « indépendants », ne recouvre pas la totalité des dirigeants d’entreprises, notamment les libéraux et les dirigeants salariés; mais elle permet de repérer une tendance au sein des TPE.

« Lire d’autres articles et analyses sur l'entrepreneuriat TPE / PME de notre expert André Letowski »

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème