En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
19/03/2018
Rédaction 
Techno 
Veille 

Hausse des arnaques au président dans les PME

Alors que l’arnaque au président ciblait au départ principalement les grands groupes, aujourd’hui, les PME ne sont plus épargnées.
L’arnaque au président consiste à se faire passer pour le dirigeant de la société et à demander à un employé travaillant à la direction ou à la comptabilité de réaliser un virement en urgence sur un compte international. Pour que la demande semble « vraie », les escrocs se renseignent au préalable sur l’entreprise ciblée, notamment via les réseaux sociaux. Ils n’hésitent pas à usurper des adresses emails de l’entreprise ou à créer de faux noms de domaines pour tromper leurs victimes. Ensuite, ils demandent par email ou par téléphone, la réalisation d’un virement confidentiel d’une importante somme d’argent.

Ces arnaques aux faux ordres de virement ciblent aujourd’hui de plus en plus les PME. Alors que les escroqueries avaient diminué en 2016, celles-ci ont augmenté en 2017 dans les PME constate l’Office Central pour la Répression de la Grande Délinquance Financière (OGRGDF). En effet, les grandes entreprises ont depuis mené des actions de sensibilisation afin de lutter contre ce type d’arnaques. Les escrocs ont donc décidé de s’attaquer à des cibles plus faciles, comme les PME.

Selon l’OGRGDF, l’arnaque au président a causé quelque 430 millions d’euros de préjudices en France en 3 ans. Plusieurs grandes entreprises ont été la cible de ces attaques, notamment Facebook, Google, Nestlé, Michelin ou encore RyanAir.

Si la menace est réelle, les entreprises ne sont pourtant pas correctement protégées. Ainsi, selon un sondage réalisé par Euler Hermes, 46 % des entreprises n’ont pas encore mis en place un service de lutte contre la fraude et 63 % n’ont pas prévu de plan d’urgence en cas de fraude.

Pour éviter ces attaques, il est important de prendre quelques précautions :
  • Informer les salariés des risques de fraudes et les sensibiliser.
  • Mettre en place des procédures de vérifications pour les paiements internationaux.
  • Veiller à ne pas communiquer d’informations importantes sur l’entreprise via les réseaux sociaux.
  • Disposer d’un service de sécurité informatique des emails pour bloquer les emails suspects.
  • Redoubler de vigilance lors des périodes de vacances.
Sur le même thème