En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
27/03/2018
Rédaction 
Gestion 

La moitié des dirigeants de PME et ETI ont une démarche RSE

Les PME et ETI sont impliquées dans la responsabilité sociale des entreprises, mais plus dans le social que dans l’environnement.
La RSE (responsabilité sociale des entreprises) consiste pour les entreprises à mettre en place des pratiques permettant de respecter la société (bien-être et santé) et l’environnement. Les entreprises doivent ainsi adopter un comportement éthique et transparent contribuant au développement durable. La banque publique Bpifrance a interrogé 1 154 dirigeants de PME et ETI pour savoir comment la RSE était vécue et pratiquée.

Son étude, intitulée « Une aventure humaine : les PME-ETI et la RSE », révèle que la RSE est plutôt bien ancrée dans les entreprises puisque 9 dirigeants sur 10 mènent des actions RSE. Aussi, la moitié des PME et ETI mène une démarche RSE et 1/4 a adopté une démarche structurée autour d’un plan d’actions. Cette pratique est plutôt récente puisque, d’après l’enquête, les 2/3 des démarches ont été lancées il y a moins de 5 ans.

La perception de la RSE par les dirigeants diffère selon la taille de l’entreprise. Ainsi, les dirigeants de grandes entreprises voient la RSE comme une opportunité d’affaires, alors qu’au contraire, pour les dirigeants de TPE, il s’agit plutôt d’une contrainte et d’une source de lourdeurs administratives. Les actions mises en place dans le cadre de la RSE croissent donc avec la taille de l’entreprise. Par exemple, les entreprises qui mènent une démarche RSE structurée avec un plan d’actions sont en majorité des ETI (54 %), contre 33 % des moyennes entreprises, 30 % des petites entreprises et 20 % des TPE.

D’après l’enquête, les actions mises en place par les entreprises en termes de RSE sont majoritairement axées sur le social et moins sur l’environnemental. Concernant les conditions de travail, 82 % des entreprises déclarent pratiquer une politique de rémunération identique entre les hommes et les femmes. En revanche, seulement 35 % appliquent la règle de la parité au niveau de la direction. 67 % veillent à ce que l’équilibre vie privée / vie professionnelle de leurs collaborateurs soit respecté, et autant aménagent les horaires. Par ailleurs, 64 % ont mis en place une politique de prévention des risques au travail.

Sur le plan environnemental, 74 % des entreprises collectent, trient ou valorisent les déchets. En revanche, seules 44 % ont une politique de limitation de leur consommation d’eau ou d’énergie, et moins d’1/4 essaie de réduire leur empreinte carbone en réduisant les déplacements. Enfin, 13 % font un bilan carbone ou bilan énergétique.

Source : Etude Bpifrance Le Lab « Une aventure humaine : les PME-ET et la RSE »

Sur le même thème