En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
05/04/2018
Rédaction 
Solidaire 
Finance 

L’intelligence artificielle aide les TPE à se financer

L’intelligence artificielle identifie les investisseurs présents dans les réseaux de l’entreprise.
La startup Ayomi a récemment levé 1 million d’euros auprès de business angels pour développer son intelligence artificielle au service des TPE. Avec cette levée de fonds, Ayomi compte recruter une dizaine de personnes dont des data scientists et accélérer sa croissance. Son intelligence artificielle permet de trouver les financeurs d’une startup en analysant le réseau des dirigeants. Les startups qui se sont vues refuser leur demande de crédit auprès des banques pourraient donc opter pour cette alternative.

Pour faire une demande de financement, les TPE doivent créer une page où elles vont renseigner les informations sur l’entreprise et préciser les modalités du financement. Il suffit ensuite d’importer un fichier comprenant les contacts de l’entreprise pour permettre à l’intelligence artificielle d’identifier les investisseurs.

A partir de ces informations, l’intelligence artificielle contacte les financeurs de façon personnalisée, selon le moyen de communication privilégié par ces derniers. Il peut s’agir d’un email ou bien d’un message envoyé sur un réseau social. Pour éviter tout spam, le comportement du destinataire du message est analysé. Si celui-ci n’ouvre pas le message, il ne lui en sera pas renvoyé de nouveau. L’intelligence artificielle peut aussi refuser certaines entreprises, qui sont par exemple en redressement judiciaire.

Grâce à la confiance du réseau, les investissements sont réalisés beaucoup plus rapidement que si les entreprises avaient fait appel à leur établissement bancaire. il faut compter environ 5 à 6 semaines pour obtenir un investissement contre 6 ou 7 mois pour un parcours bancaire.

Les montants prêtés par les financeurs sont compris entre 30 000 et 150 000 euros. Pour réaliser l’investissement, les financeurs peuvent octroyer un prêt ou entrer dans le capital de l’entreprise, selon la demande de l’entrepreneur. La startup Ayomi aimerait trouver une centaine d’investisseurs à la fin de l’année 2019.

Sur le même thème