En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
25/05/2018
André Letowski 
Forme 
Indicateurs 

61% des artisans du BTP déclarent être en bonne santé et travaillent plus de 50 heures par semaine.

 Les artisans du BTP ont des temps de travail importants, y compris le week-end.
En majorité leur santé est bonne, mais ils souffrent de stress, d’isolement et d’un équilibre vie professionnelle-vie privée difficile à trouver.

⇒ Le temps de travail hebdomadaire et les congés

63% travaillent plus de 50 heures par semaine : 39% entre 50 et 60 heures et 24% plus de 60 heures; 35% travaillent entre 35 et 50 heures, et 2% moins de 35 heures.
Plus les entreprises ont un effectif important, plus leurs dirigeants travaillent au moins 60 heures (52% dans des entreprises de 16 à 20 salariés, 41% de 11 à 15 salariés, 36% dans des entreprises de 6 à 10 salariés, 23% dans celles de 1 à 5 salariés, 19% dans les entreprises sans salarié).
Dans les jeunes entreprises, la tendance est à travailler moins souvent au-delà de 50 heures (44% la 1ére année, 59% entre 1 et 5 ans d’ancienneté, 69% entre 5 et 10 ans et 64% au-delà de 10 ans).
55% travaillent le week-end (10% systématiquement et 45% régulièrement); 39% travaillent 5 jours par semaine, 52% 6 jours et 7% 7 jours.

33% prennent au plus 2 semaines de congés (43% les sans salarié, 31% les 1-5 salariés et 20% les autres tailles), 25% 3 semaines et 42% au moins 4 semaines (mais seulement 34% pour les entreprises de 1 à 5 salariés et 43-44% pour les 6 ans et plus).

⇒ L’état de santé

61% déclarent être en bonne santé (ils étaient 80% en 2014).
68% souffrent de douleurs articulaires, 52% de fatigues importantes et de troubles du sommeil, 24% d’angoisses et nervosité, 20% de problèmes de vue, 17% de problèmes d’audition et 17% de maux de tête.
15% déclarent avoir eu un accident du travail au cours des 5 dernières années; si 96% ont consulté. 37% ne se sont pas arrêtés suite à cet accident (l’activité de l’entreprise ne le permettant pas).
30% disent avoir arrêté momentanément leur activité au cours des 5 dernières années pour des problèmes de santé. Si 70% ne l’ont pas fait, c’est que l’arrêt ne s’avérait pas nécessaire (60%), que l’activité ne le permettait pas (44%), ou que la prise en charge n’était pas suffisante (11%).

58% se déclarent souvent ou très souvent stressés. Ils le sont davantage dans les entreprises plus anciennes (60% 6 ans et plus vs 51% de 1 à 5 ans et 41% pour un an au plus), et chez les employeurs (60 à 73%, notamment les 6-10 salariés avec 73%), vs 48% chez les sans salarié.
8% déclarent avoir été victime d’une dépression au cours des 5 dernières années, 8% d’un burn out; 3% sont sous traitement antidépresseur.

58% disent se sentir fatigués; 69% dorment toutefois entre 6 et 8 heures par nuit, mais 81% disent manquer de sommeil (réveil au milieu de la nuit, réveil précoce la matin sans se réendormir); 62% toutefois jugent leur état de forme bon au réveil.

49% consultent leur médecin généraliste
(51% jamais ou en de rares occasion); plus on est jeune, moins on consulte (25% les moins de 31 ans, 31% les 31-40 ans, 44% les 41-50 ans, 57% les 51-60 ans et 70% les plus de 60 ans). 13% sont suivis médicalement pour leur activité professionnelle. Ceci étant, 69% disent être attentifs à leur santé, et 36% exercent une activité sportive régulière.

⇒ L’activité : confiance dans l’évolution de l’entreprise, mais sentiment d’isolement

50% sont optimistes en ce qui concerne l’évolution de leur activité (vs 20% en 2016); si 14% ont connu une régression de leur chiffre d’affaires, 25% une stagnation, 60% ont vécu une évolution (dont 18% une forte progression).
Ceci étant, pour une forte majorité, leur travail est exigeant physiquement (76% dont 36 beaucoup) et mentalement (87% dont 45 beaucoup).

35% ont le sentiment d’être isolé, moins les moins d’un an d’activité (21%). 47% toutefois exercent une activité extraprofessionnelle (sport, culture…)
44% souhaiteraient être mieux soutenus : 50% par les institutions de type banques et assurances, 48% par leurs réseaux professionnels et 21 à 26% par les autres partenaires (comptable, entourage, salariés, confrères artisans).
87% ont le sentiment que leur vie professionnelle empiète sur leur vie privée (94% les moins de 3 ans vs 85-89% les 31-60 ans et 82% les plus de 60 ans.

Source
: "Conditions de travail et santé des artisans du BTP, édition 2017", Iris, Capeb, CNATP, lu mai 2018

Ce baromètre existe depuis 2014. L’échantillon (2 222 répondants) est composé à 32% d’entreprises sans salarié, 51% de 1 à 5 salariés, 13% de 6 à 10 et 4% au-delà. 91% sont en couple (dont 60% avec enfants à charge). 18% ont moins de 40 ans, 33% de 41 à 50 ans, 49% 51 ans et plus dont 6% au-delà de 60 ans. 

« Lire d’autres articles et analyses sur l'entreprenariat TPE / PME de notre expert André Letowski »

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème