En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
13/06/2018
André Letowski 
Business 
Indicateurs 
Finance 

Les patrimoines des indépendants en activité ou en retraite sont plus conséquents que pour les salariés

Les disparités de revenus et de patrimoine sont importants au sein des indépendants, plus que chez les salariés. 
Un point caractérise les indépendants (en activité et retraités), l’importance de leur patrimoine net.

⇒ En termes de niveau de vie et pauvreté

Les personnes exerçant un emploi de cadre ou une profession intellectuelle supérieure, en particulier une profession libérale, disposent du niveau de vie moyen le plus élevé en 2015 : 37 980€ par an (3 165€ par mois), soit près de 2 fois celui des ouvriers ou des employés (moyenne de 20 000€) ou du niveau de vie moyen de la population (24 040€) et plus que les retraités (24 540€).

Les inégalités sont les plus fortes chez les indépendants (agriculteurs, artisans, commerçants et chefs d’entreprise) pour lesquels le rapport interdécile (D9/D1) s’élève à 5,5 (contre 3,4 pour l’ensemble) : les 10% les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 8 620€ par an (718€ par mois) et les 10% les plus aisés un niveau de vie supérieur à 47 350€ (3 946€ par mois).
Les indépendants sont surreprésentés aux extrémités de la distribution des niveaux de vie : 17,2% d’entre eux disposent d’un niveau de vie inférieur au premier décile et 16,9% se situent au‑dessus du dernier décile.

Les taux de pauvreté des ouvriers (15,3 %) et des employés (11,9 %) sont plus faibles que ceux des indépendants, intégrant les agriculteurs et les autoentrepreneurs (?) (22%).


Les indépendants les plus aisés (1% des indépendants) sont en premier lieu les professions libérales avec un revenu fiscal de 176 020€ annuels, puis les artisans/commerçants/chefs d’entreprise de plus de 10 salariés avec 125 470€ et enfin le secteur agricole avec 67 680€, vs 166 250€ pour les salariés. Les indépendants sont 11% des revenus les plus élevés vs 58% pour les cadres.
Les ménages à très haut revenu doivent leur situation à des revenus du patrimoine à la fois plus fréquents et plus importants, qu’il s’agisse de revenus fonciers ou des revenus des placements financiers (les valeurs mobilières). Les revenus déclarés des valeurs mobilières sont particulièrement concentrés sur les ménages à très haut revenu : déclarés par 49% des ménages pour un montant moyen de 1 620 euros, ils atteignent en moyenne 36 470€ pour les très hauts revenus (92% en déclare).
37% des plus aisés ont perçu des revenus exceptionnels en 2015 pour un montant moyen supérieur à 1 million€.

Les impôts directs représentent 24% du revenu disponible des ménages dont la personne de référence est indépendante ou cadre, contre 17,3% en moyenne pour l’ensemble des ménages.

⇒ en termes de patrimoine

Les revenus du patrimoine représentent une part du revenu disponible plus élevée pour les ménages dont la personne de référence est indépendante (24,4% contre 10,2% pour l’ensemble).

patrimoine tableau

Noter que les ménages à haut patrimoine sont pour 40% des retraités (et 37% des ménages), pour 25% des cadres et professions libérales (12% des ménages), pour 13% d’autres indépendants (5% des ménages).

patrimoine tableau

Source : "Les revenus et le patrimoine des ménages, edition 2018", Insee, lu juin 2018

Méthodologie
: Les principales sources utilisées sont :
– les enquêtes Revenus fiscaux (ERF) de 1970 à 2004, rétropolées depuis 1996 pour être rendues comparables aux enquêtes Revenus fiscaux et sociaux (ERFS) utilisées à partir de 2005, pour les données sur les niveaux de vie et la pauvreté monétaire en France ;
– le dispositif Statistiques sur les revenus et les conditions de vie (SRCV), ou Statistics on Income and Living Conditions (SILC) pour les comparaisons européennes de pauvreté et d’inégalités de revenus ;
– les dispositifs Revenus fiscaux localisés (RFL) jusqu’en 2011, puis Fichier localisé social et fiscal (Filosofi), pour les données localisées et les données sur les hauts revenus ;
– les enquêtes Patrimoine pour la France et l’enquête européenne Household Finance and Consumption Survey (HFCS) pour les comparaisons européennes de patrimoine ;
– l’enquête Ressources des jeunes (ENRJ) de 2014, pour les ressources des jeunes adultes et leur coût pour leurs parents. En ce qui concerne les chefs d’entreprise, aucune information n’est donnée en direction des chefs d’entreprise salariés de leur entreprise; ces derniers ne sont vraisemblablement pas intégrés dans la catégorie indépendant. Ce manque limite la connaissance des revenus des chefs d’entreprise.

« Lire d’autres articles et analyses sur l'entreprenariat TPE / PME de notre expert André Letowski »

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème