En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
25/06/2018
Rédaction 
Management 
Business 
Veille 

Le "flex office" apprécié des salariés

Le flex office qui consiste à ne pas avoir de bureau attitré est apprécié des salariés car il favorise les échanges.
Le « Flex office » consiste à ne pas avoir de bureau attitré. En arrivant au travail le matin, on s’installe là où l’on trouve de la place, sur un bureau immaculé où aucun effet personnel ne traîne. C’est ce que l’on appelle le « clean desk ». Il s’agit de ranger intégralement son bureau si on le quitte pour plus de 2h30, durée après laquelle il est alors de nouveau libre.

Dubitatifs, la plupart des salariés considèrent qu’ils ne pourraient pas s’adapter à ce concept. Plusieurs grands groupes ont tout de même adopté le flex office dans leurs services malgré les réticences de certains salariés à ne plus disposer d’un espace personnel.

Bien que le changement fût au départ compliqué, le Flex office est désormais totalement intégré voire apprécié par ses nouveaux adeptes qui déclarent ne pas vouloir revenir à l’ancien système. En effet, le Flex office facilite les échanges et le travail collectif. Les salariés sont moins confinés dans leur sphère individuelle et s’ouvrent davantage à leurs collègues, favorisant la collaboration. D’autre part, arriver devant un espace de travail qu’aucun document ne pollue permet également à ses usagers d’avoir l’esprit clair pour démarrer la journée.

Côté finance, les chiffres de la dernière étude menée par JLL, entreprise spécialisée dans le conseil en immobilier d’entreprises révèle qu’une entreprise sur deux ne réaliserait pas d’économie d’espace avec ce projet. Malgré cela, seulement 3 % des Français travaillent en flex office bien que 28 % soient déjà dans une logique de travail très mobile. Cette mobilité serait d’ailleurs source de bien-être, si l’on en croit le baromètre Paris-Worplace SFL-Ifop 2018 révélant des notes passant de 6,5/10 pour l’ensemble des salariés à 7,1/10 pour ceux se déplaçant régulièrement à l’intérieur et en dehors de leur lieu de travail.

En rupture totale avec le système traditionnel et s’inscrivant dans une logique de « super-mobilité », le Flex office serait-il voué à devenir le système de travail de demain ?
Sur le même thème