En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
29/08/2018
André Letowski 
Business 

Les créations sous forme de société ne connaissent pas de vacances

Les créations tant de juillet 2018 que celles des 12 derniers mois, comparées aux 12 mois antérieurs, sont en forte progression.

Le nombre de créations d’entreprises est en données brutes de 54 563 en juillet 2018, après 59 057 en juin 2018, soit une chute de 7,6%, due à la création en entreprise individuelle (hors autoentrepreneur) avec -11,6%, et aux autoentrepreneurs avec -9,6%, alors que la création sous forme de société est stable (-1,1%).
Alors que les « vacances » affectent nettement le flux des créations d’entreprises impliquant le seul fondateur, celles-ci ne ralentissent pas les créations sous forme de société.

Plus que la chute habituelle occasionnée par les « vacances », les tendances des 12 derniers mois sont toujours en forte hausse, tant au regard des 12 mois antérieurs (+16,3%), qu’au regard des 4 années précédentes (+21,6%).
Cette hausse au regard des 12 mois antérieurs (août 2017-juillet 2018 comparé à août 2016 juillet 2017) est de 25,2% pour les autoentrepreneurs, de 21,4% pour les créations d’entreprise individuelle non autoentrepreneur, et seulement de 2,2% pour les sociétés.
Rappelons que les autoentrepreneurs comptent pour 43%, les sociétés pour 30% et les autres entreprises individuelles pour 27%.

Revenons à l’impact des vacances sur l’évolution du nombre de créations (du moins au regard de juillet ; je ferais le même constat le mois prochain en regroupant juillet et août).

Tout d’abord un rappel des créations en juillet :

Une comparaison plus fine à partir de 2009 montre la forte évolution du nombre de créations en juillet 2018 : le plus grand nombre était en 2019 avec 46 927 et le plus faible en 2016 avec 39 989; c’est dire que juillet 2018 est de loin l’année où le flux des créations est le plus important.; une progression de 24,6% au regard de la moyenne 2009-2016.

Quelles activités ont été affectées par cette baisse entre 2018 et 2017 ?
Les services ont globalement connu une relative stabilité ; la santé/éducation a même connu une progression (+8,9%); les autres activités de services ont connu la stabilité dans la création classique, mais une nette baisse des créations sous la forme autoentrepreneuriat.
Par contre les activités « courantes », notamment du secteur secondaire, en direction des besoins habituels des particuliers, qui correspondent aussi à des créateurs plus souvent ex-ouvriers ou ex-employés, connaissent des baisses à la fois en autoentrepreneuriat (entre 11,7 et 23,6% ce dernier dans la construction) et dans la création classique (entre 10,2 et 15,8%); la construction et les HCR sont les activités qui ont connu les plus fortes baisses.
 

Consulter aussi la note de l’Insee informations rapides N° 221 intitulée « Nouvelle baisse des créations d’entreprises en juillet 2018 », publiée le 24 août.

Analyses des données brutes des créations d'entreprises, André Letowski selon les données INSEE
Méthodologie : j’ai recours dans mes analyses aux données brutes de l’Insee alors que les annonces faites par l’Insee se fondent sur des données en Corrections Variations Saisonnières (dont nous ne connaissons pas le modèle et sa mise à jour régulière); ce qui conduit à des constats quelquefois différents de ceux que je propose.
Noter que les données brutes des 3 derniers mois ne sont pas définitives mais corrigées chaque mois, changeant toutefois peu les tendances repérées.

« Lire d’autres articles et analyses sur l'entreprenariat TPE / PME de notre expert André Letowski »

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème