En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
22/10/2018
André Letowski 
Finance 

Le financement participatif a progressé au 1er semestre 2018 de 36%

Le financement participatif aux entreprises, les prêts et obligations, a progressé de 76 % avec 139M€.

Si les fonds de prêts en ligne aux entreprises ont connu la plus forte progression avec +150 %, (159,5 M€), le financement participatif aux entreprises, en ce qui concerne les prêts et obligations, a progressé de 76 % avec 139M€.

⇒ La finance alternative en France au 1er semestre 2017 fait état de +59 % de fonds collectés au regard du 1er semestre 2017 (621,4M€ vs 391,9M€). La répartition est la suivante :
- Fond de prêts aux entreprises en ligne : 159,5M€ (25,7 % de la collecte) soit une évolution de +150 %).
- Cagnotte en Ligne : 98,6M€ (15,9% de la collecte) ou +55 %.
- Prêt à la consommation en ligne : 153,4M€ (24,7 % de la collecte) ou +39 %.
- Financement participatif (prêts, dons, apports en capital via une plateforme) : 208,6M€ (33,6 % de la collecte) ou +36 %.
- Solidarité embarqué : 1,3M€ (0,2% de la collecte) ou +10 %.

⇒ Le financement participatif au 1er semestre 2018 (+36 % au regard de 2017 et 208,6M€) compte 892 288 financeurs (mais près de 4 millions depuis le lancement des plateformes) et 1,275 million de souscriptions.

Les prêts, notamment les obligations, sont les principaux bénéficiaires :
- les prêts avec 139M€ et une progression de 76 % ; 70 % des « prêts » sont le fait d’obligations (97,6M€), et 26,5 % de prêt rémunéré (36,9M€) ; les prêts non rémunérés comptent pour 1,2 % et les mini-bons pour 2,4 %,
-Les dons avec 53M€ (+26 %) ; 81,5 % sont le fait de don avec récompense et 18,5 de don sans récompense,
-Les investissements avec 16M€, en baisse de 50 %; 99 % concernent des investissements en capital.

Les porteurs de projet sont pour 94 % des entreprises, dont 14 % des entreprises de l’ESS, 7 % des start-up et par ailleurs seulement 5 % des particuliers.
Au sein du secteur « économique » (166M€ ou 79 % de la finance participative distribuée), l’immobilier compte pour 52 %, les commerces et services pour 10 %, l’environnement et l’énergie pour 6 %, la technologie pour 6 %, l’industrie pour 5 %, la santé pour 5 %.
Au sein du secteur culturel (25M€ ou 12 %), l’audiovisuel et la musique comptent pour 37 %, l’édition/le journalisme pour 27 %, les arts plastiques et le spectacle vivant pour 24 %, 12 % étant affect au patrimoine.
Enfin le secteur social (18M€ ou 9 %) se répartit entre l’humanitaire (46 %), le sport (43 %) et l’éducation (11 %).

« Baromètre du crowdfunding en France » KPMG, FPF, lu octobre 2018
« Baromètre du Crowdfunding en France pour le 1er semestre 2018 réalisé par KPMG pour Financement Participatif France »
 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème