En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
21/12/2018
André Letowski 
Business 

Les entreprises en forte croissance emploient 540 000 emplois de plus en 3 ans

En 2015, parmi les 176 250 entreprises de 10 salariés ou plus au sens d’unités légales, 8,6 % (15 080 entreprises) sont des entreprises «en forte croissance».
Ce sont quasi exclusivement des sociétés (94 %). Elles emploient 1,173 million de salariés en équivalent temps plein et ont généré entre 2012 et 2015, 539 200 salariés en plus (hausse de 85 %) .

Les facteurs relatifs à la forte croissance sont :

⇒ l’âge de l’entreprise : 45 % avaient moins de 10 ans d’ancienneté (dont 26 % moins de 5 ans) vs 26 % pour l’ensemble des entreprises; la probabilité d’être en forte croissance décroît avec l’âge de l’entreprise; elle est maximale entre 1 et 3 ans, puis entre 4 et 5 ans.

⇒ et le secteur d’activité : elle est la plus élevée pour les services aux entreprises : le secteur de l’information et de la communication (surtout pour les activités de conseil en systèmes et logiciels informatiques et de programmation informatique) avec 16,6 %, suivi par le secteur des activités de services administratifs et de soutien aux entreprises (notamment celles de sécurité privée de nettoyage et d’intérim) avec 13,7 %, puis le secteur des activités spécialisées scientifiques et techniques (11,2 %).

À l’opposé, le taux de croissance est plus faible pour l’hébergement-restauration (4,4 %), l’industrie (6,7 %), la construction (7 %) et le commerce (7,2 %).
 
Ces entreprises en forte croissance sont sur-représentées en Île-de-France (30 % vs 24% en ce qui concerne le poids de l’ensemble des entreprises d’Ile-de-France en France), région par ailleurs surreprésentée dans l’activité services aux entreprises .

Ces entreprises en forte croissance sont 59 % à faire partie d’un groupe comme l’ensemble des entreprises de 10 salariés, 13 % ayant intégré un groupe entre 2012 et 2015 (vs 7 % pour les autres entreprises); 36% sont indépendantes.

Elles exportent aussi plus souvent, notamment quand le taux d’exportation est supérieure à 20 %; toutefois 81 % exportent au plus 5 % de leur chiffre d’affaires.

Le taux est élevé pour l’industrie ou les activités spécialisées scientifiques et techniques (28 % contre 16 % pour l’ensemble des entreprises en forte croissance).

Les taux d’investissement et le taux de marge plus élevés vont de pair avec une forte croissance. Toutes choses égales par ailleurs, la probabilité est maximale pour un taux d’investissement supérieur à 10% ou un taux de marge supérieur à 20 %.

Les entreprises en forte croissance emploient 1,17 million de salariés en équivalent temps plein en 2015, en hausse de 85  % sur 3 ans (+ 540 000 salariés); cette augmentation concerne tous les secteurs d’activité, et plus particulièrement les activités des transports et d’entreposage (+186 %). En 2012, 51 % avaient entre 10 et 19 salariés, 29 % entre 20 et 49 salariés, 13 % entre 50 et 249 salariés et 3 % 250 salariés et plus; cette répartition est très proche en 2015.

Pour les seules gazelles, c’est-à-dire les jeunes entreprises en forte croissance, l’emploi salarié double en trois ans, alors que le nombre de salariés des autres entreprises de 10 salariés et plus a progressé seulement de 1 %.

Mais l’évolution du nombre d’entreprises de croissance est plus élevé en UE (8,6 % en France, vs 9,9 %).

Comme en France, la hausse est plus élevée dans le secteur de l’information-communication (15 %), un secteur qui figure dans le top3 des activités pour 23 pays sur 28. Viennent ensuite les activités de services administratifs et de soutien (14 %), les activités de transports et d’entreposage (12 %) et les activités spécialisées, scientifiques et techniques (11 %).

En nombre d’entreprises en forte croissance, la France se place au 4e rang européen derrière l’Allemagne (38 000 entreprises), le Royaume-Uni (23 000 entreprises) et l’Espagne (14 000), mais devant l’Italie (12 000) et la Pologne (10 000 entreprises).

Méthodologie : "Les entreprises en forte croissance : une hausse de 540 000 emplois salariés en trois ans ", Insee Première N°1718, novembre 2018
Sources : Le répertoire des entreprises et des établissements (REE) permet d’étudier la démographie des entreprises et des établissements. Il est basé sur les informations du système informatique pour le répertoire des entreprises et de leurs établissements (Sirene). Les effectifs salariés sont issus du système d’information Clap (Connaissance locale de l’appareil productif). Les informations relatives à l’appartenance à un groupe proviennent du répertoire des liaisons financières entre sociétés (Lifi). Les informations financières (taux de marge, taux d’investissement, taux d’exportation) sont issues du dispositif d’élaboration des statistiques annuelles d’entreprises (Ésane).
Par forte croissance en emploi (définition Eurostat et l’OCDE), on entend un taux de croissance annuel moyen sur 3 ans d’au moins 10% (entre 2012-2015) et un effectif de 10 salariés ou plus au début de la période.
2 Tableaux ont été supprimés de l’article, pour éviter une lecture difficile ; ils sont disponibles sur le blog http://analysestpe.letowski.fr/ au mot clé développement des entreprises


 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème