En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
20/05/2017
Lucie Pascutto 
Mindfulness 
Forme 
Management 

Comment gérer un conflit grâce à la communication en pleine conscience ?

Les sources potentielles de conflits sont nombreuses dans l'entreprise, que ce soit entre la direction et les employés ou entre salariés. Mais pour gérer ces situations, et trouver une solution, rien ne vaut une méthode qui a fait ses preuves : la communication en pleine conscience.

Déminer les tensions avec la conversation consciente


Lorsqu’une situation conflictuelle apparaît, et qu’elle aboutit notamment au stade d’un refus total de communication entre les personnes impliquées, la technique de la conversation consciente est un moyen très efficace pour renouer le dialogue, apaiser les esprits et enfin de trouver une solution commune.

Elle est notamment recommandée dans le cas d’un entretien avec une personne agressive. Le plus souvent, deux options sont retenues : riposter (par des contre arguments, des attaques, etc.) ou ne rien faire. La réponse apportée par ces deux attitudes n’est pas satisfaisante car elles créent un sentiment d’échec : de la violence dans le premier cas et une frustration réciproque dans le second. La conversation consciente, au contraire, faite de reformulation et de questionnement, favorisera le calme et l’apaisement de la communication.

La conversation consciente : comment ça marche ?


Son principe est simple. Il est basé sur une écoute attentive et sur une reformulation des propos entendus. Voici les 3 étapes à suivre pour mener à bien une conversation consciente :

1. Demander au premier individu de s’exprimer pendant 3 minutes. Pendant cette prise de parole, l’autre écoute de façon consciente en prêtant attention à ce qu’il entend, voit ou ressent. La personne qui parle le fait avec authenticité. Elle est elle même à l’écoute de son propre ressenti.
2. C’est ensuite au tour de la deuxième personne de parler, suivant les mêmes recommandations : pas d’interruption, écoute attentive de l’autre et de soi-même.
3. Quand chacun s’est exprimé, demander à chaque personne de reformuler ce que l’autre a dit de manière très factuelle sans apporter de jugement, Puis terminer l’échange en partageant son état …. en débutant sa phrase par « je me sens… » afin de présenter ses sentiments « ce que ça me fait / comment je me sens » sans être dans le jugement. Car l’idée n’est pas de critiquer l’autre mais d’évoquer sa propre perception et son ressenti.

Le résultat est une compréhension plus approfondie des enjeux pour chacun. Car la conversation en pleine conscience permet la création d’un espace où la personne sera entendue, à la fois dans ses idées mais également dans son ressenti.

Bien évidemment, pour que cette technique fonctionne, il est nécessaire de bien fixer le cadre et que chacun accepte de jouer le jeu. Mais si toutes ces conditions sont réunies, vous pourrez constater l’effet bénéfique de la conversation consciente !

Découvrir l'application :

google playapp storeapplication web

 
Avant de fonder Mindful Attitude pour accompagner les décideurs et les entreprises à cultiver la mindfulness, Lucie Pascutto a évolué pendant 10 ans au sein de start-ups et de grandes organisations, lui conférant une connaissance pointue des enjeux et problématiques de l’entreprise. Lucie est instructeur MBCT certifiée par Oxford Mindfulness Center, Oxford University (UK) et sophrologue certifiée par l’Ecole Française de Sophrologie Dynamique.
 

Sur le même thème