En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
25/02/2019
André Letowski 
Opinion 

Conjoncture : l’optimisme s’érode, mais la confiance pour les 12 prochains mois est là

L’indicateur de l’optimisme peine à remonter depuis décembre

⇒ La conjoncture

L’indicateur de l’optimisme peine à remonter depuis décembre (indice 90 et +6 points), mais il était de 120 en moyenne au cours de 2018 ; les dirigeants d’entreprises de moins de 10 salariés, malgré une hausse de 6 points, affichent toujours un indicateur moins élevé (89 points) que celui des entreprises de taille plus importante (score de 99 points, +6 points également).
Ceci étant 39 % sont confiants (vs 50-58 % au printemps 2018), 28 % optimistes (autour de 50 % en moyenne en 2018), 21 % sereins, face à 30 % inquiets (autour de 21 % en 2018), 23 % attentistes, et 17 % méfiants
Toutefois 76 % des dirigeants sont confiants quant aux perspectives de leur entreprise pour les 12 prochains mois (+7 points au regard de décembre mais +8 points au regard de 2018) ; en revanche, la confiance dans l’économie française demeure faible (29 % vs 54 en moyenne 2018).
94 % envisagent de conserver leur effectif salarié, 4 % d’embaucher dans de nouveaux postes (vs 4,6 en 2018) et 2 % de réduire l’effectif.

⇒ Les questions d’actualité

23 % envisagent de participer au grand débat national (23 % les 1-9 salariés et 19 % les 10 salariés et plus ; 57 % pas du tout.
Pourtant 30 % en attendent des propositions concrètes (29 % les 1-9 salariés et 41 % les 10 salariés et plus) ; 10 % le moyen de faire passer un message aux pouvoirs publics.
30 % pensent que ce grand débat permettra de sortir de la crise des gilets jaunes (29 % les 1-9 salariés et 38 % les 10 salariés et plus), vs 27 % certainement pas.
38 % pensent que ce grand débat permettra de faire émerger des solutions efficaces pour l’avenir du pays (38 % les 1-9 salariés et 48 % les 10 salariés et plus), vs 25 % certainement pas.

Quant au prélèvement à la source, 78 % jugent que c’est une bonne chose ; 22 % ont eu des difficultés pour ce faire au sein de leur entreprise. 53 % estiment avoir été aidé suffisamment par administration fiscale pour sa mise en place.

"La grande consultation des entrepreneurs - Vague 36 " Opinion Way, CCI France, La tribune, LCI, janvier 2019
Méthodologie : échantillon de 609 dirigeants d’entreprise interrogé par téléphone entre les 17 et 24 janvier.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par un redressement selon le secteur d’activité et la taille, après stratification par région d’implantation.
Au-delà de la conjoncture, le sondage aborde aussi des questions d’actualité, telles le souhait ou non de participer au Grand Débat et celui de la retenue de l’impôt à la source.
 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème