En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
30/04/2019
André Letowski 
Business 

La moitié des dirigeants estiment que l’accompagnement de leur développement leur fait défaut

Selon les dirigeants d’entreprises, l’accompagnement leur manque dans la conquête de clients.
Selon les dirigeants d’entreprises, l’accompagnement leur manque dans la conquête de clients, au démarrage de leur entreprise (71 %) mais aussi pour leur développement (52 %).

⇒ Les sources de stress des chefs d’entreprise sont : l’instabilité des revenus pour 61 % (69 % pour les dirigeants sans salarié, 51 % dans les entreprises comptant entre 1 et 9 salariés), puis l’inquiétude pour l’avenir (52 %), l’inquiétude liée au chiffre d’affaires (50 %).
⇒ 20 % des interrogés disent se sentir souvent seul pour faire des choix (en particulier dans les entreprises de moins d’un an : 31 %).

♦ Ainsi 39 % évoquent un manque d’accompagnement au moment de leur création, notamment pour la recherche de financements (65 %) et le démarchage/la conquête de nouveaux clients (55 %, 71 % pour les nouveaux dirigeants).
♦ Cet accompagnement fait le plus défaut pour le développement de leur entreprise (52 % et même 60 % dans l’industrie et la construction); ce manque est cité en premier par tous les dirigeants de PME quelle que soit la taille de leur structure, son ancienneté et son secteur.

⇒ 93 % reconnaissent que communication et marketing jouent un rôle important (très important 45 %) dans le développement de l’entreprise et la conquête de clients.

♦ Les 2/3 des chefs d’entreprise estiment que faire connaître leur entreprise est quelque chose de difficile, en particulier au démarrage (73 % pour les entreprises de moins d’un an, 75 % pour celles de un à cinq ans). Par ailleurs, la même proportion de chefs d’entreprises admet avoir tendance à délaisser la communication et le marketing qui permettraient de mieux les faire connaître, pouvant s’expliquer par les nombreuses préoccupations liées à leur activité.
♦ Mais propos contradictoire, 59 % à 68 % considèrent qu’ils peuvent être facilement indépendants sur l’innovation et la R&D, le management et le recrutement.

⇒ Enfin, plus de 4 chefs d’entreprise sur 10 n’ont pas (ou peu) l’occasion d’échanger sur leur activité et expérience avec leurs pairs.

"Les PME souhaiteraient être mieux accompagnées en phase de développement ",Vistaprint, Odoxa, communiqué de presse du 15 avril 2019
Méthodologie : Enquête réalisée auprès d’un échantillon de chefs d’entreprise et indépendants interrogés par internet du 19 mars au 2 avril 2019. Echantillon de 603 chefs d’entreprise (PME) et indépendants avec répartition territoriale.
 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème