En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
14/06/2019
Rédaction 
Etudes 

Les dirigeantes au service de la performance

Bien que les femmes soient encore peu nombreuses dans les postes de direction, leur présence booste les performances des entreprises.
Depuis 2011, la loi Copé-Zimmermann oblige les entreprises françaises à respecter une représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et des conseils de surveillance des entreprises*. A ce jour, la quasi-totalité des entreprises du CAC40 domiciliées en France ont atteint le quota de 40 % de femmes dans leurs conseils d’administration.

Pourtant, la part des femmes dans les comités exécutifs reste très faible. En effet, selon le rapport 2019 de l’observatoire Skema**, les femmes représentent seulement 13,69 % des comités exécutifs alors qu’elles représentent 32,33 % de la population des cadres.

Point plus positif, le rapport montre que plus les femmes sont nombreuses aux postes de direction, plus le cours en bourse de ces dernières s'envole. Un facteur qui relève que les femmes dirigeantes sont moteur de performance. Ainsi, le Femina Index 15, qui réunit les 15 entreprises dont l’encadrement est le plus féminin, affiche une croissance de 240 % contre 43 % pour le CAC 40 entre 2009 et 2019.

* Cette obligation s’applique aux sociétés cotées (SA ou SCA) ainsi qu’aux sociétés qui, depuis 3 ans, emploient un nombre moyen de 500 salariés permanents et présentent un montant net de CA ou un total de bilan d’au moins 50 millions d’euros.

** Edition 2019 de l’Etude de l'Observatoire Skema de la féminisation des entreprises, dirigé par Michel Ferrary, professeur de management à l'Université de Genève.
Sur le même thème