En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
25/09/2019
Lucie Pascutto 
Mindfulness 

Les impressions d’un dirigeant sur le programme « Adoptez la Mindful Attitude » - Benoît Garat – Bureau d’étude Envolis

En compagnie de son équipe, Benoît Garat a adopté le programme d’entraînement Mindful Attitude.
Benoît Garat, géologue de formation dirige le bureau d’étude en environnement Envolis. Depuis 2010, Envolis est spécialisé dans l’assistance à maitrise d’ouvrage auprès d’aménageurs fonciers ou de collectivités. L’équipe, constituée d’ingénieurs et de chargés d’étude spécialisés en géologie, écologie et hydraulique est répartie sur 2 agences à La Teste de Buch et à Nantes.

En compagnie de son équipe, Benoît Garat a adopté le programme d’entraînement Mindful Attitude. Il nous livre ses motivations et son ressenti ainsi que celui de ses collaborateurs après 7 semaines de pratique.
 

Quelles ont été les motivations qui vous ont poussé à suivre ce programme d’entraînement à la pleine conscience avec Mindful Attitude ?

Nous sommes dans une activité de bureau d’étude avec des collaborateurs qui réfléchissent à longueur de journée. Nous cherchons à résoudre des problèmes complexes d’un point de vue technique et scientifique, mais aussi psychologique, car nous sommes au cœur de processus de négociations parfois tendus entre les aménageurs et l’administration. Une activité nécessitant de relever chaque jour de nouveaux défis. J’ai voulu faire profiter mon équipe de cet apport de la méditation et également renforcer l’esprit d’équipe pendant ce programme de 7 séances.

A titre personnel, j’avais déjà vécu une 1ère expérience de méditation qui m’avait semblé enrichissante. J’ai suivi une formation pour jeune dirigeant avec le CJD, le Centre des Jeunes Dirigeants. Lors d’une de ces formations, nous avons pu découvrir la méditation avec une approche très scientifique.
J’ai été rassuré, car je suis assez cartésien. Ma crainte d’un aspect mystique, que j’avais pu imaginer en premier abord, a disparu. J’ai pu appréhender cela comme une technique à part entière pour être dans la pleine conscience avec tous les bienfaits que cela peut avoir en termes de prise de recul et de prise de décision.

Que vous a apporté ce programme de mindfulness ?

C’était une méthode supplémentaire pour prendre du recul et une technique pour savoir prendre de la distance. Selon moi, c’est l’enjeu majeur du chef d’entreprise que de trouver la bonne posture, la bonne distance.
Si on est trop éloigné on s’écarte un peu de la réalité du terrain. Lorsqu’on est trop le nez dans le guidon, on est guidé par nos émotions et ce n’est pas idéal.

Avec la mindfulness, je peux revenir à l’instant présent en musclant mon attention. Je peux faire des va-et-vient entre l‘opérationnel et la prise de recul.

Comment vos collaborateurs ont-ils perçu cette démarche ?

Au démarrage, Il y a une appréhension différente d’un collaborateur à l’autre. Mais ce qui a été intéressant c’est que, lors de la réunion de présentation, le cheminement a été expliqué, notamment son approche scientifique.
Et comme nous sommes un bureau d’étude scientifique, cet aspect est rassurant. 6 collaborateurs sur 8 ont ainsi suivi le programme.

J’ai ressenti que l’attente de mes collaborateurs était de pouvoir prendre du recul entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle. On est dans un métier prenant intellectuellement et on n’a pas forcément de barrière physique en rentrant chez soi. La méditation leur permet d’arriver à créer un sas de décompression et de faire la part des choses entre le travail et la vie privée.

Quel bilan dresseriez-vous de cette expérience ?

Le programme s’est échelonné sur 4 mois et il s’est terminé en mai. J’en tire un bilan vraiment positif. Ce programme Mindful Attitude a été amené en douceur permettant de convaincre un auditoire dubitatif au départ.
Aujourd’hui la petite graine est semée ! Nous avons la méditation en nous et pouvons l’activer au travail et au quotidien. Au fur et à mesure de la formation, il y a eu des évolutions. Au tout début, on était curieux avec beaucoup d’enthousiasme, puis en milieu de parcours, on s’est demandé vers où on allait. Et finalement sur les dernières séances il y a eu une envie réelle et on a compris la finalité de la formation.
Nous avons pu mesurer cette évolution. L’état d’humeur autour de la table n’était jamais le même. Parfois on était stressé, fatigué et d’autres fois on était plutôt attentif et apaisé. C’est intéressant de ressentir la société comme un organisme vivant et de manière collective.

Dans quel état d’esprit êtes-vous aujourd’hui par rapport à la pratique de la méditation ?

Je continue pour ma part à la pratiquer de manière informelle. Lorsque je suis en pleine nature notamment. Et au niveau de la société, on vient de mettre en place pour la rentrée, dans nos nouveaux process d’organisation, un temps de méditation de 15 minutes pendant les heures de travail. Le mercredi, juste avant le déjeuner, nous intégrons cette pratique dans une dynamique d’équipe. Ces séances seront menées tour à tour par les collaborateurs
 
 
Avant de fonder Mindful Attitude pour accompagner les décideurs et les entreprises à cultiver la mindfulness, Lucie Pascutto a évolué pendant 10 ans au sein de start-ups et de grandes organisations, lui conférant une connaissance pointue des enjeux et problématiques de l’entreprise. Lucie est instructeur MBCT certifiée par Oxford Mindfulness Center, Oxford University (UK) et sophrologue certifiée par l’Ecole Française de Sophrologie Dynamique.
 

Sur le même thème