En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
08/10/2019
Lucie Pascutto 
Mindfulness 

Sélection livre : Cerveau et silence

Dans cet ouvrage, Michel Le Van Quyen livre son expérience du silence, qu’il soit physique ou mental, et la découverte de ses bienfaits sur la santé.

« Aussi paradoxal que cela puisse paraître, pour améliorer le fonctionnement du cerveau il est parfois utile de faire moins, de se laisser aller de temps en temps à l’immobilité, à l’errance mentale – en d’autres termes, au silence. » Michel Le Van Quyen.

Michel Le Van Quyen est chercheur en neurosciences à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Il s’intéresse aux maladies neurologiques et en particulier à l’épilepsie. Il a notamment établi des méthodes mathématiques pour comprendre les activités du cerveau. Depuis 2010, il dirige un groupe de recherche à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (Hôpital de la Pitié-Salpêtrière). Fort de son expertise, il a écrit plusieurs livres sur le cerveau, parmi lesquels « Le cerveau amélioré : oui mais pas n’importe comment ! », « Les pouvoirs de l’esprit », « Améliorer son cerveau » ou encore « Les pensées qui soignent ». 

Privé temporairement de la parole à la suite d’un AVC survenu en septembre 2017, Michel Le Van Quyen découvre que le silence qui l’entoure a un effet bénéfique sur sa santé et l’aide à combattre la maladie. Ce constat l’amène à faire des recherches et à tirer la conclusion que les déconnexions acoustiques permettent d’évacuer les toxines du cerveau qui sont sources de maladies neurodégénératives. « Cerveau et silence » rend compte de la propre expérience du silence par l’auteur.

Selon lui, lorsque notre attention est accaparée sans cesse, le cerveau est sur-stimulé et consomme beaucoup de glucose, entraînant la formation de toxines. Or, ces toxines sont néfastes pour le bon fonctionnement du cerveau. Michel Le Van Quyen est convaincu que le cerveau a besoin de moments de déconnexion et notamment de silence pour se débarrasser des toxines et se régénérer. En outre, le silence aide à la créativité, à la mémorisation ou encore à la construction de soi.

Le silence peut prendre différentes formes et déclinaisons comme le lâcher-prise ou le silence de la méditation. « Le pratiquer régulièrement aiguise la conscience et le discernement, favorise l’équilibre émotionnel et nous laisse tirer le meilleur parti de nos capacités intellectuelles. » Pour détendre son corps, Michel Le Van Quyen a pratiqué la méditation zen. Il a pu ressentir les effets bénéfiques du silence corporel : « Assis en silence, le corps se relaxe progressivement et atteint un état de repos profond ».

Une séance de méditation pour déconnecter

Le livre de Michel Le Van Quyen nous incite à privilégier des moments de déconnexion pour se ressourcer. Le silence, selon lui, peut être acoustique, attentionnel, visuel, corporel ou méditatif. La pratique de la méditation peut nous guider vers le silence intérieur. Pour vous aider à y parvenir, téléchargez notre application gratuite Mindful Attitude et découvrez la séance « Lâcher prise».

Commencer le Programme Découverte avec l’application Mindful Attitude :

Découvrir l'application :

google playapp storeapplication web

* Cerveau et silence, Les clés de la créativité et de la sérénité, de Michel Le Van Quyen, édition Flammarion, 2019, 256 pages..
 
Avant de fonder Mindful Attitude pour accompagner les décideurs et les entreprises à cultiver la mindfulness, Lucie Pascutto a évolué pendant 10 ans au sein de start-ups et de grandes organisations, lui conférant une connaissance pointue des enjeux et problématiques de l’entreprise. Lucie est instructeur MBCT certifiée par Oxford Mindfulness Center, Oxford University (UK) et sophrologue certifiée par l’Ecole Française de Sophrologie Dynamique.
 

Sur le même thème