En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
10/10/2019
Rédaction 
Emploi 

Les soft skills encouragées dans les entreprises

67 % des cadres considèrent que les soft skills sont encouragées dans leur entreprise.
Les soft skills désignent les compétences comportementales d’un individu, ses qualités humaines sur le plan professionnel qui dépendent de sa personnalité : savoir s’adapter, être autonome, avoir l’esprit d’équipe, avoir un bon relationnel, être créatif... Avec l’évolution du monde du travail et la transformation des métiers liée aux nouvelles technologies, elles sont de plus en plus valorisées par les entreprises.

Selon le dernier baromètre de l’Ifop réalisé pour la société Lavazza, plus de 67 % des cadres pensent que les soft skills sont encouragées dans leur entreprise. Ce sentiment est encore plus important chez les moins de 35 ans (72 %) et dans le secteur de l’industrie (71 %).

La soft skill la plus encouragée est la capacité d’adaptation (84 %), suivie par l’autonomie et l’organisation (82 %) ; des compétences relatives au volontarisme. La courtoisie est la 4e qualité citée (81 %), suivie de l’honnêteté (79 %) et de l’optimisme (74 %).

Parmi les autres compétences comportementales importantes, on retrouve le sens du collectif (esprit d’équipe, solidarité) avec 77 % et l’écoute / la patience avec 73 %. Le fait de savoir déléguer, motiver et convaincre n’arrive qu’en 8e position (66 %). Enfin, seulement 58 % pensent que la créativité est encouragée dans leur entreprise.

Les soft skills valorisées en entreprise différent selon l’âge des cadres. En effet, les moins de 35 ans citent avant tout des compétences liées au volontarisme tandis que les plus de 50 ans évoquent majoritairement des qualités liées aux comportements. Ainsi, les moins de 35 ans plébiscitent l’adaptabilité et l’autonomie (citées à 85 %) et les plus de 50 ans, citent l’honnêteté (87 %) et la courtoisie (86 %).

Les soft skills auraient un impact positif sur la performance de l’entreprise. En effet, 91 % des cadres pensent qu’elles contribuent à la compétitivité des entreprises. 84 % des cadres pourraient être influencés à rejoindre une entreprise qui met en avant des soft skills pour le poste. De plus, 86 % souhaitent que des formations aux soft skills soient proposées dans les entreprises afin d’élargir leurs compétences. Enfin, plus de 9 cadres sur 10 jugent nécessaire d’évaluer ces compétences lors de l’évaluation des salariés.
Sur le même thème