En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
13/11/2019
André Letowski 
Etudes 

64 % des Français disent aimer leur entreprise

Un sentiment positif mais en perte de vitesse.
Ceux qui aiment leur boite sont davantage les répondants en petite entreprise, notamment parce qu’ils disent s’éclater dans leur entreprise. Pourtant une minorité de répondants font confiance à leur entreprise; les jeunes sont ceux qui aiment le moins leur boite.

64 % des répondants disent aimer leur boite (dont tout à fait 13) ; ce sont d’abord les répondants de moins de 10 salariés (80 % vs 61-62 pour les autres tailles), puis les 35 ans et plus (66 ou 65 %) vs les moins de 35 ans (57 %), les répondants de province (65 %) vs ceux d’ile de France (59), et enfin les activités de BTP/industrie et de commerce/HCR/transports (66-67) vs les services (60 %).

Noter qu’en termes de sympathies politique, ceux en phase avec LREM (81 %), et avec la gauche (72) le sont nettement plus que ceux avec le RN (66) et la droite (59). On constate assez peu d’écart selon les sexes (65 et 63), les cadres ou les non cadres (65 et 63), et le fait d’appartenir ou non au secteur privé (64 et 61).

Il semblerait que ce sentiment est en perte de vitesse : ils étaient en moyenne 75 % entre 2003 et 2009 (entre 71 et 79), puis 67 entre 2010 et 2018 (entre 62 et 73).

La question leur était aussi posée en quelle institution ou organisation ils font le plus confiance. 45 % ont confiance dans au moins un des acteurs cités : en premier lieu l’entreprise avec 24 %, puis les syndicats 10, l’état 8 et le gouvernement 3 (items prédéterminés).

Font plus confiance à l’entreprise, les hommes (51 vs 41), les cadres (53 vs 44), et les moins de 10 salariés (53 vs 47 les PME, 38-41 les autres tailles) et encore la sensibilité politique (LREM et le droite 33-35 vs 20-25 les autres).

⇒ Une des raisons qui fait aimer sa boite,

est le fait que 71 % des salariés (dont souvent 16) s’éclatent dans leur entreprise.

Si on constate peu d’écarts entre les sexes (70-71), les cadres et les non cadres (73-71), le secteur d’activité (68-72), les écarts sont bien plus marqués pour les âges (63 % les moins de 35 ans, 78 les 35-49 ans et 69 les 50 ans et plus), les tailles d’entreprise (87 % les moins de 10 salariés, 67 à 70 les 10 à 4 999 salariés et 75 les 5 000 salariés et plus), le fait d’appartenir au secteur public vs le privé (77 vs 69), et bien sur la sensibilité politique (87 % LREM, 81 la gauche, 76 RN et 70 la droite).

Autre raison, le fait que son entreprise est différente des autres pour 40 % ; les écarts sont marquants pour 3 critères : la taille (59 % les moins de 10 salariés, 34 à 41 % les autres tailles), le fait d’être salarié du public (48 % vs 36), la sensibilité politique (48 % RN, 45 la droite, 38-40 les autres).

Cette différence s’explique par :
  • Le fait de se sentir libre dans son travail (34 %) : les écarts sont le fait des tailles d’entreprise (62 % les moins de 10 salariés, 26 à 34 pour les 10-4 999 salariés), les femmes plus que les hommes (38 % vs 28), les secteurs d’activité (22% l’industrie/BTP vs 36-38 les autres), le public plus que le privé (36 vs 28), le fait d’être non cadres vs les cadres (35 vs 29).
     
  • Parce que mon entreprise est utile à la société (23 %) ; les écarts les plus manifestes sont le fait du public vs le privé (44 vs 13), des tailles d’entreprise (5 % les moins 10 salariés, 19 les 10-249 salariés, 35 les 250-4999 salariés et 62 les 5 00 et plus), les âges (moins de 35 ans, 13 % vs 26-29 les autres âges), les cadres et non cadres (29 vs 22), les activités (services 29 vs 12-15 les autres), et la sensibilité politique (34 la gauche, 33 LREM, 27 RN).
     
  • Parce que mon entreprise respecte ses salariés (15 %) ; les écarts sont conséquents pour l’item taille d’entreprises (13-19 les moins de 250 salariés, 5-7 les plus de 250 salariés), le privé par rapport au public (19 vs 6), les activités (peu les services avec 11 vs 18-25 les autres), la localisation, la province au regard de l’Ile-de-France (17 vs 8), les âges (21 les moins de 35 ans, 15 les 35-49 ans et 9 les 50 ans et plus), la sensibilité politique (RN et la droite 21-23 vs 7-12 pour les autres).

Une question était posée sur le harcèlement au travail : “pensez-vous que dans votre entreprise vous trouverez un soutien… ?” 64 % estiment qu’ils trouveraient au moins un soutien : 30 % des collègues, 18 % le manager, 16 % le patron et 32 % personne. Les plus dubitatifs sont ceux du secteur privé (61 vs 73) et les 50 ans et plus (55 % vs 65-69 les autres âges).

Le fait de trouver un soutien auprès d’un manager est moins fréquent chez les 50 ans et plus (11 vs 20-21) , les femmes (16 vs 21). Le fait de trouver un soutien auprès du patron est plus fréquent chez moins de 10 salariés (34 vs 10-16) mais ils pensaient moins bénéficier du soutien d’un manger (8 vs 17-23), dans la mesure où il y a peu de manager dans les TPE.
  • Parce qu’il y a une belle culture d’entreprise (12 %) : les écarts sont plus lisibles dans les items activité (industrie/BTP 24 vs 9 les autres), les cadres et les non cadres (18 vs 10), l’ile-de-France vs la province (16 vs 10), la sensibilité politique (18 LRM, 11 la droite, 4-6 les autres).
     
  • Parce que l’entreprise fait des efforts en faveur de l’environnement (6 %) : plus le fait des moins de 35 ans (11 % vs 4-5 les autres tailles).

⇒ 2 zooms

L’un sur l’intention de travailler après 62 ans : 37 % dont 19 à plein temps et 18 à temps partiel.

4 items sont plus favorables à cette proposition : ceux qui aiment leur entreprise
(46 vs 23), les cadres (47 % vs 34), les 35-49 ans (41 vs 35 les moins de 35 ans et 30 les 50 ans et plus), ceux localisés en Ile de France (42 vs 35), et très peu ceux dans des entreprises de 5 000 salariés et plus (28 vs 35-40 pour les autres tailles) et la sensibilité politique (LREM 64, la droite 54 et les autres 31-35).

L’autre zoom sur leur entreprise face à la question de l’environnement : 49 % des répondants estiment que leur entreprise fait des efforts dans ce domaine.

Plutôt moins, les plus jeunes (41 % les moins de 35 ans vs 52 les autres âges), les moins de 10 salariés (34 vs 47-49 les 10- 4 999 salariés et 63 les 5 000 salariés et plus).

Plutôt plus, les répondants du public (55 % vs 47), les cadres (54 vs 48) et les sympathisants de LREM (64 vs les autres 51-57).

L’action consiste pour 58 % en tri sélectif (du papier notamment), pour 34% à la mise en place d’actions pour moins imprimer de documents, pour 31 % à la mise en place d’actions pour faire des économies d’énergie, pour 28 % à la suppression des bouteilles plastiques.

Ces actions mobilisent pour 78 %
, tout le monde, pour 10 % les dirigeants et pour 9% les salariés. En ce qui concerne une mobilisation globale, les jeunes sont moins d’accord (66 vs 79 les 35-49 ans et 87 les 50 ans et plus), tout comme les répondants d’Ile-de-France (70 vs 79), les TPE/PME (78-75 vs 86 les autres tailles), et les activités industrie/BTP (70 vs 81 les services).

⇒ Pour conclure

Un zoom récapitulatif sur les tranche de taille d’entreprise, ou l’on voit combien les répondants sont plus en phase avec leur entreprise que ceux d’entreprises de plus grande taille, notamment les plus grandes :



Et sur les tranches des répondants où clairement les plus jeunes sont modérément en phase avec leur entreprise sauf pour les questions d’environnement



Et la localisation géographique de l’entreprise (Ile-de-France ou province) : des salariés plutôt moins en phase avec leur entreprise en Ile-de-France.


Pour en savoir davantage : https://www.opinion-way.com/fr/

"J'aime ma boite", Opinion Way, octobre 2019
Méthodologie : échantillon de 1004 salariés issu d’un échantillon de 2123 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.
Les interviews ont été réalisées du 25 septembre au 4 octobre 2019 par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI.
«Sondage Opinion Way pour J’aime ma boîte »

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème