En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
21/11/2019
Rédaction 
Etudes 
Territoires 

Des entrepreneurs attachés à leur territoire mais qui souhaitent plus de coordination de leur écosystème

Plus de 9 entrepreneurs sur 10 sont toujours autant attachés à leur territoire, selon notre dernière étude.
La Fondation MMA a interrogé les dirigeants de TPE, PME, PMI et ETI pour établir son 3e baromètre sur les dynamiques entrepreneuriales dans les territoires. Celui-ci révèle que la majorité des entrepreneurs sont toujours autant attachés à leur territoire (60 %) et qu’un tiers le sont davantage (32 %). Ainsi, pas question pour eux de quitter leur région. En effet, s’ils devaient repartir de zéro, 8 entrepreneurs sur 10 choisiraient le même territoire pour implanter leur entreprise.

Les entrepreneurs perçoivent leur territoire avant tout comme un lieu de vie collectif avec sa culture et son histoire (51 %) et un espace naturel (47 %). Seul un tiers, voit le territoire comme un lieu de représentation des projets.

La majorité des entrepreneurs s’identifie dans le territoire le plus local, c’est-à-dire la commune (68 %), suivi du département et de la région. Ainsi, peu s’identifient au vaste territoire de l’Europe (27 %). L’étude révèle également que les femmes s’identifient davantage à la commune que les hommes (73 %). Concernant le secteur, ce sont les dirigeants du secteur de la santé (82 %) et les agriculteurs (78 %) qui se reconnaissent le plus dans la commune.

Pourquoi les entrepreneurs sont-ils attachés à leur territoire ? S’ils tiennent à leur territoire, c’est pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’ils y sont attachés personnellement. En effet, ils aiment la qualité de vie qu’ils mènent sur leur territoire ; ils y ont développé leur réseau et leurs relations. De plus, c’est là qu’ils ont créé leur entreprise. Enfin, le développement du territoire joue également un rôle dans ce sentiment d’attachement.

En revanche, les entrepreneurs aimeraient plus de coordination de la part de leur écosystème. Ils estiment qu’il y a un manque de synchronisation entre les organismes ou structures annonçant être là pour les aider. Selon 58 % des entrepreneurs, ces derniers agissent « chacun dans leur coin ».

Concernant le dynamisme des territoires, celui-ci est perçu de manière différente selon l’endroit où vivent les entrepreneurs. 10 régions sont considérées comme dynamiques par les chefs d’entreprises. La région Ile-de-France arrive en tête du classement (81 %), suivi des Pays-de-Loire (75 %) puis de la Bretagne (74 %). A contrario, les Hauts-de-France, le Centre-Val-de-Loire et l’Occitanie sont jugées comme en difficulté pour plus de la moitié des entrepreneurs.

Enfin, les entrepreneurs sont optimistes pour l’avenir, que ce soit pour leur vie personnelle (88 %), leur entreprise (80 %) ou leur territoire (74 %). Les trentenaires sont les plus confiants.

Sur le même thème