En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
09/12/2019
André Letowski 
Business 

16 800 entreprises sont sous le contrôle de firmes multinationales étrangères

83 % des emplois contrôlés par des multinationales en France sont localisés dans de grandes entreprises, notamment dans l’industrie et l’Intérim.

Combien pèsent ces entreprises ?

En 2017, 16 800 entreprises sont sous le contrôle de firmes multinationales étrangères en France (1 % des entreprises). Elles emploient en France 2,2 millions de personnes (13 % des effectifs des secteurs concernés) ; ces effectifs incluent environ 400 000 travailleurs intérimaires.

45 % de l’emploi en France sous contrôle étranger se concentre dans des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et 38 % dans les grandes entreprises : en comparaison, les firmes multinationales françaises concentrent 32 % de leurs emplois en France dans les ETI et 61 % dans les grandes entreprises. Pour les autres entreprises françaises, indépendantes ou sans filiale à l’étranger, un dixième des emplois sont au sein d’ETI ; leurs emplois s’exercent majoritairement dans des microentreprises.


En 2017, 16 pays concentrent 95 % de l’emploi en France sous contrôle étranger. L’Union européenne en concentre 55 % : au premier rang, l’Allemagne avec 324 400 emplois, suivie par les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Belgique. Hors Union européenne, ce sont surtout les multinationales des États-Unis qui emploient le plus en France (532 800 emplois dont 146 000 dans l’intérim), puis viennent la Suisse, le Japon et plus loin le Canada. Au total, 108 pays étrangers contrôlent des entreprises en France.

Dans quels secteurs d’activité exercent ces entreprises ?

L’industrie manufacturière compte 32 % des emplois sous contrôle étranger en France, contre 26 % des emplois des firmes multinationales françaises et 12 % de ceux des autres entreprises françaises. Parmi les pays contrôlant plus de 50 000 emplois en France, le Japon, l’Italie, l’Allemagne et la Suède concentrent plus de 40 % de leurs emplois dans l’industrie, contre seulement respectivement 18 % et 15 % pour la Grande-Bretagne et les Pays-Bas.

Les activités de services administratifs et de soutien, dont l’intérim, représentent le deuxième secteur le plus important avec 24 % des emplois sous contrôle étranger. Les trois principales entreprises d’intérim présentes en France sont étrangères; ainsi, un emploi sous contrôle étranger sur cinq s’exerce dans le secteur de l’intérim.
Le commerce regroupe 23 % des emplois en France dépendant de multinationales étrangères, en particulier grâce au commerce de gros. Les emplois dans ce secteur représentent 16 % des effectifs des multinationales françaises et 24 % des effectifs des autres entreprises françaises.

À l’inverse, moins de 2 % des emplois sur le sol français des entreprises sous contrôle étranger sont dans le secteur de la construction.


Masse salariale, valeur ajoutée, investissements de ces entreprises

Les emplois salariés dans les multinationales étrangères génèrent 128Md€ de coûts salariaux en France en 2017 (dont 115Md hors intérim).

Les coûts salariaux moyens par tête (57 300 €) sont plus élevés dans ces entreprises que dans les multinationales sous contrôle français (55 900 €)
; l’écart provient principalement du commerce, où les coûts salariaux moyens par tête en France s’élèvent à 57 500 € dans les entreprises sous contrôle étranger, contre 42 700 € dans les multinationales françaises. et 42 900 € dans les autres entreprises françaises.

Les entreprises sous contrôle étranger réalisent 169Md € de valeur ajoutée en France (17 % de la valeur ajoutée totale des entreprises en France). L’industrie manufacturière, le commerce ainsi que les activités de services administratifs et de soutien réalisent les 3/4 de la valeur ajoutée des entreprises sous contrôle étranger, contre un peu moins de la moitié pour les multinationales françaises.
Elles contribuent à 22 % du chiffre d’affaires des entreprises sous contrôle étranger en France : c’est moins que dans les multinationales françaises (26 %).
Les multinationales étrangères réalisent moins d’investissements corporels que les autres sur le sol français. Leur investissement global chiffre 28Md€.

Les entreprises sous contrôle des pays membres de l’Union européenne concentrent les deux tiers des investissements réalisés sur le sol français par des entreprises sous contrôle étranger. Les entreprises sous contrôle Luxembourgeois, Irlandais ou Allemand investissent en France une plus grande part de leur valeur ajoutée (de 31 à 26 %). A contrario, cette part est assez faible dans les firmes Suisses et Britanniques (11 %) ou Américaines (14 %).

Pour en savoir davantage : https://www.insee.fr/

Source : "Les entreprises de taille intermédiaire concentrent 45% de l’emploi sous contrôle étranger en France ", Insee Focus N°167, novembre 2019
 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème