En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
13/12/2019
Rédaction 
Gestion 

Le mentorat entrepreneurial facilite la transmission d’entreprise

En France, entre 60 000 et 75 000 entreprises seraient susceptibles d’être reprises chaque année. Le potentiel et les enjeux sont donc très importants.
Le processus pour ces transmissions est complexe, d’où l’importance du dispositif d’accompagnement du processus repreneurial : l’accompagnement par les pairs, autrement dit, le mentorat entrepreneurial.

Ce dispositif a pour but d’accélérer et de sécuriser la croissance, l’évolution, la transformation et la transition d’entreprises, le plus souvent PME, via le partage d’expérience d’entrepreneur à entrepreneur.

Le mentorat est loin d’être un dispositif récent, il trouve son origine dans l’oeuvre d’Homère !
De nos jours, et dans la transition d’entreprise, le mentor est une personne expérimentée qui veille avec bienveillance sur une autre personne, souvent plus jeune et/ou moins expérimentée. Il agit tant au niveau professionnel que personnel. Dans la grande majorité des cas, les mentors sont des entrepreneurs, anciennement cadres ou dirigeants.

Le mentor n’est ni un coach, ni un tuteur, ni associé à du compagnonnage car il intervient à des niveaux plus poussés que l’aspect purement professionnel et technique. Il doit pouvoir permettre au mentoré de prendre conscience des enjeux qui concernent son entreprise, audelà des aspects techniques.

Ce dispositif de mentorat est adapté à la transition de reprise d’entreprise, mais également
aux fusions ou restructurations que peuvent subir ces dernières. Il permet d’assurer une
certaine sécurité et de diminuer la prise de risques.
Sur le même thème