En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
13/01/2020
André Letowski 
Business 

800 000 nouvelles créations d’entreprises en 2019 soit +16 % qu'en 2018

La fin de l’année 2019 connait une modification de tendance, à savoir une progression moins marquée des autoentrepreneurs et davantage d’entreprises individuelles classiques.
Les créations d’entreprise ont globalement progressé de 16,3 % entre les 12 derniers mois (entre décembre 2018 et novembre 2019) et les 12 mois antérieurs (entre décembre 2017 et novembre 2018) ; cette progression a été plus importante au sein des autoentrepreneurs +23 % vs + 13,3 % pour les entreprises individuelles non autoentrepreneurs et 8,9 % pour les sociétés.

Mais l’observation des 3 derniers mois 2019 (septembre-novembre), au regard des 3 mêmes derniers mois 2018, montre un retrait des autoentrepreneurs (+16,6 %) au profit des entreprises individuelles non autoentrepreneurs (+25,6 %), voire en proximité des sociétés (+13,1 %). Cette situation est nouvelle. Elles est même amplifiée si l’on observe le seul mois de novembre (+30,7 % pour les entreprises individuelles hors autoentrepreneurs, vs +8,3 % pour les autoentrepreneurs). Est-ce une tendance nouvelle ? A vérifier au cours des mois prochains.

Si nous observons cette fois les créations décembre 2018-novembre 2019, et les comparons à la moyenne des 4 années plus anciennes (décembre 2014 à novembre 2018), la hausse est de 44,7 % (à proximité pour les AE et les entreprises individuelles autres avec +58 et +54,9 %). La hausse du nombre de créations s’affiche comme très importante dans un contexte où l’emploi a aussi progressé.


En ce qui concerne les activités, celles-ci sont observées les 12 derniers mois ; noter la forte baisse de la progression des VTC et livraisons à domicile ; les créations n’y progressent que de 13 % pour les créations classiques, alors qu’au cours des 4 années antérieures, la progression avait été de 134 % ; même situation pour les autoentrepreneurs (+26,8 % vs +272 % pour les 4 années antérieures).

Demeure sans grand changement, le clivage entre activités au fort taux d’autoentrepreneuriat (surtout des activités de services, souvent exercées comme complément d’activité) avec des progressions plus fortes au sein des autoentrepreneurs qu’en direction des entreprises classiques, alors que les créations au faible taux d’autoentrepreneurs (plutôt des activités “traditionnelles”, nécessitant des investissements conséquents) connaissent des évolutions favorables dans les 2 modalités de création.

Source : Les créations de novembre 2019 selon les données brutes de l'Insee, analyse André Letowski


 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème