En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
24/01/2020
André Letowski 
Business 

Internet, quelle importance pour la commercialisation au sein des TPE et PME

Les réseaux sociaux et le web, s’ils sont bien intégrés dans les entreprises interrogées dans ce sondage, semblent globalement avoir un impact modéré.
92 % considèrent leur présence sur internet indispensable ou utile à leur activité ; 76 % sont sur les réseaux sociaux et 69% sur des sites web (84 % pour les PME).

4 principales attentes sont exprimées : 63 % présenter son activité, 48 % être trouvé facilement, 40 % communiquer avec ses clients et prospects et 36 % vendre en ligne (26 % sur leur propre site).

Les “outils” utilisés et leur contexte

Les outils
  • Les plateformes les plus utilisées par les entreprises présentes sur les réseaux sociaux sont Facebook (90  % pour les TPE vs 85 pour les PME) et LinkedIn (46  % pour les TPE vs 76 pour les PME), Instagram (49 % pour les TPE, 28 % pour les 11-50 salariés et 34 % pour les PME), Twitter (25 % et 61) et YouTube (19  % et 48).
  • Les répondants ont aussi recours à des solutions e-commerce proposées par des plateformes de services. Ce sont elles qui, par exemple, déterminent la variété des modalités de paiement, de contact ou de livraison. 64 % des répondants accordent une importance particulière à la diversité des moyens de paiement et 55 % aux moyens de contact. Un peu moins d’un répondant sur deux propose un espace client (46 % pour les TPE et 62 % pour les PME).
    Le suivi de la commande est répandu sans être majoritaire (42 %) et 31 % proposent plusieurs modes de livraison.
  • Seuls 37 % s’affirment bien positionnés dans les moteurs de recherche (56 % pour les PME et 34 % chez les TPE).
  • 88  % affirment disposer de leur propre nom de domaine.
Parmi les extensions choisies pour son site sur internet, le .FR (51 %) et le .COM (42 %) sont les deux leaders incontestés. Les autres extensions (.net, .org, etc.) sont très marginales.

L’utilisation des outils
  • 65 % mènent des actions en vue d’améliorer leur référencement naturel ; en revanche, les achats de mots-clés payants sont plus rares : 11 % pour les TPE et 26 % pour les PME.
  • Le contenu des messages : 95 % propose, sur leur site web, une présentation de l’entreprise, de ses produits, de ses services, les coordonnées et horaires d’ouverture (68  %) ; 39  % ont recourt à des contenus « à valeur ajoutée ” (articles de blog ou des témoignages clients).
    Concernant les formats, là aussi les contenus restent simples. Le texte (à 97  %) et l’image (à 95 %) sont fortement plébiscités quand la vidéo est plus rarement utilisée (38  %). Ce qui reste probablement une question de moyens : 58 % des PME déclarent publier des vidéos quand on ne compte que 36  % des TPE.
  • 62  % ne mettent leur site à jour qu’au mieux une fois par mois, et 9  % tous les jours (63  et 9  % pour les TPE et 45  et 19 % pour les PME) ; 29 % le font une fois par semaine.
    82 % affirme que leur site web est adapté au mobile tandis que 13 % disent ne pas savoir.
  • Plus d’un quart des répondants ne mène pas d’action en ligne pour enrichir sa base de données clients. Pour constituer des bases de données de leurs clients, c’est le formulaire de contact qui est privilégié par les entreprises à 52  %.
Le contexte d’utilisation
  • En matière d’organisation, 73  % des répondants affirment ne pas avoir mis en place un planning de publication (74  % des TPE et 52  % des PME) quand 27  % en utilisent un (26  % des TPE et 48  % des PME).
  • Si 1/3 des répondants ne mène aucune action pour développer ses ventes sur le numérique, les 2 autres tiers s’y emploient.
Le formulaire de contact, outil de développement des ventes est le plus présent (64 % pour les PME, vs 47 pour les TPE), devant l’emailing (30 % pour les TPE, 43 % pour les 10-50 salariés et 55 % pour les PME) et la newsletter (20, 36 et 56 %) ; peu les réservations ou RdV en ligne (15,16, et 18 %) ou les codes promo (12, 9 et 14 %).

Par contre, 84 % utilisent leurs cartes de visite et autres documents papiers pour faire connaître leur adresse internet ; tous les autres supports hors-ligne suggérés dans le questionnaire (objet publicitaire, marquage véhicule, vitrine, etc.) ne sont que marginalement utilisés. A noter toutefois que 38  % des PME font figurer leur adresse internet sur leurs emballages ou leurs objets publicitaires.

L’investissement réalisé

  • En termes d’investissement, 63  % y consacrent moins de 300 € par an, 24  % entre 300 € et 1 000 €. Et 9  % plus de 5 000 € ; la taille de l’entreprise joue beaucoup : 5  % des micro-entreprises investissent plus de 5 000 € par an, vs 34  % pour les PME.
  • Par ailleurs, la moitié y consacre peu de temps : si 45 % y consacrent 1 heure par jour, 32 % ne le font qu’une heure par semaine, 24 % au plus une heure par mois ou encore 55 % au moins une heure par semaine et 24 % au moins une heure par mois ; en fait 61 % et 27  pour les TPE vs 51 % et 23 pour les PME.

L’apport de cet investissement

  • 29 % des répondants ne savent pas quelle part de leur chiffre d’affaires est réalisée grâce à internet et 29 % moins de 10 % (au global, 56 % pour les moins de 10 salariés et 68 % pour les PME) ; par contre 17 % estiment 10 à 30 % de leur chiffre d’affaires, 9 % de 31 à 50 % et 17 % plus de 50 %.
  • 77  % des répondants présents sur les réseaux sociaux ne considèrent pas le temps investi sur les réseaux sociaux comme « rentable » pour leur entreprise. Noter que 71 % affirment avoir connecté leur site internet à leurs pages sur les réseaux sociaux.
  • 57 % gère systématiquement les commentaires et notations à leur sujet, et ce quelle que soit la taille de l’entreprise.
  • 12 % seulement réalisent des évaluations en ligne de la satisfaction de leurs clients (20 % pour les PME) ; 68 % des répondants ne le font jamais (48 % pour les PME).
Pour en savoir davantage : https://www.afnic.fr/

Source : "LA PRÉSENCE EN LIGNE CHEZ LES TPE/PME", AFNIC, décembre 2019
En septembre 2017, l’Afnic via son site Réussir avec le Web lançait une grande étude à destination des dirigeants de micro-entreprises, de TPE et de PME sur la base d’un autodiagnostic. En août 2019, soit 2 ans après son lancement, 6 255 entreprises ont répondu à ce questionnaire en ligne. 3 006 RÉPONDANTS ENTRE SEPTEMBRE 2018 ET AOÛT 2019.
Cette deuxième édition est basée sur les 3 006 réponses récoltées entre septembre 2018 et août 2019. Les résultats ont été analysés selon la taille de l’entreprise.
Le profil des répondants :
87% sont des entreprises de moins de 10 salariés, 8% de 10 à 50 salariés et 5% au-delà; 41% avaient moins d’un an d’activité, 20% de 1 à 3 ans et 39%, 3 ans ou plus.
Ces entreprises sont pour l’essentiel liées aux secteurs du conseil, de la communication, du numérique, de la mode, de la culture, du spectacle et des loisirs. Il s’agit donc d’un biais important, impliquant que l’on ne prenne en compte les résultats que pour cette population.
28% sont localisées en Île-de-France.
 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème