En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
19/03/2020
André Letowski 
Indicateurs 

Les chefs d’entreprise face à la retraite et à leur implication dans l’environnement

La conjoncture reste favorable, et ne semble pas pâtir des mois de grèves.

Conjoncture

31 % des dirigeants d’entreprise déclarent que leur activité a été impactée par la grève ; les difficultés les plus fréquemment rencontrées ont été d’ordre logistique (23 % dont 12 % beaucoup). Ces difficultés ont eu des conséquences sur la productivité des entreprises (21 %) ou sur leur chiffre d’affaires (20 %).

9 % déclarent que le mouvement social a généré des réductions imprévues de leurs effectifs (20 % pour les plus de 10 salariés vs 6 % pour les 1 à 9 salariés).

De façon plus fine selon les activités, la construction déclare avoir moins souffert pour des question logistiques (13 % vs 23 en moyenne) ; les secteurs du commerce et des services sont ceux qui ont le plus souffert en termes baisse de production (21-26 % vs 10-14 % pour le BTP et l’industrie) ; le commerce est le secteur qui a le plus souffert quant à la baisse de chiffre d’affaires (28 % vs 11 en construction et 17-18 pour l’industrie et les services).

En termes d’impact globaux, les 10 salariés et plus ont plus souffert que les moins de 10 salariés (45 % d’entre eux vs 30), notamment du fait des difficultés logistiques (39 % vs 22).

L’indicateur de l’optimisme est en hausse dans toutes les tranches de taille. Plus en détail, les chefs d’entreprise se déclarent confiants (55 %), optimistes (34 %) et sereins (18 %) davantage qu’en décembre ; mais les attentistes (18 %) sont en hausse.

En termes de confiance, ceux qui le sont davantage sont les 10 salariés et plus (62 % vs 54 les moins de 10), même tendance en ce qui concerne l’optimisme (50 % vs 33) et l’inverse pour l’inquiétude (26 % les moins de 10 vs 13).

En ce qui concerne les 12 prochains mois, 81 % sont confiants pour leur entreprise (80 % les moins de 10 salariés vs 93 les 10 et plus).

L’intention d’embauches se maintient à un niveau élevé (9 % dont 8 pour les moins de 10 salariés vs 27).

Leurs opinons sur la réforme en cours de la retraite

Les dirigeants d’entreprise sont divisés : 48 % se déclarent opposés à l’instauration d’un âge pivot à 64 ans, alors que 50 % y sont favorables, parmi ces derniers, 67 % considèrent que certaines professions devraient pouvoir être exemptées de cette disposition, alors que 33 % jugent que l’âge pivot devrait s’appliquer à tous.

Les dirigeants d’entreprise n’expriment pas de consensus sur d’autres modalités de financement du système de retraites : 44 % sont favorables à la prolongation de la CRDS (cotisation pour le remboursement de la dette sociale) au-delà de l’année 2024, 43 % se déclarent favorables à une augmentation des cotisations autant patronales que salariales (52 % les 10 salariés et plus vs 42).

82 % sont opposés à une diminution des pensions de retraite. (8.

La question environnementale

En 2020, la réduction de l’impact environnemental passe avant tout pour les entreprises par une relocalisation de leurs activités : 26 % comptent favoriser les échanges avec les entreprises et les fournisseurs situés à proximité ; 35 % considèrent que ces efforts sont déjà réalisés dans leur entreprise et ne progresseront pas en 2020.

Les entreprises seront moins nombreuses à augmenter leurs investissement pour optimiser la gestion de leurs déchets (13 %, 50 % considérant que cette démarche existe déjà), pour réduire leur consommation de ressources (13 %, 39 % considérant que cette démarche existe déjà). De même, seulement 12 % des dirigeants d’entreprises comptant au moins un salarié comptent augmenter leurs investissements pour la mobilité verte de leurs collaborateurs (26 % d’entre eux considérant que les efforts sont déjà réalisés).

Disposant de davantage de ressources pour investir, les entreprises comptant 10 salariés ou plus se montrent plus volontaires sur chacune des actions évoquées (de 8 à 19 points d’écart avec les moins de 10 salariés).

Pour en savoir davantage : https://www.cci.fr

Source : "La grande consultation des entrepreneurs - Vague 47", Opinion Way, CCI France, la Tribune, LCI, janvier 2020
Méthodologie : échantillon de 603 dirigeants d’entreprise dont la représentativité a été assurée par un redressement selon le secteur d’activité et la taille, après stratification par région d’implantation. L’échantillon a été interrogé par téléphone entre le mercredi 15 et le lundi 27 janvier 2020.


 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème