En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
25/02/2020
Rédaction 
Solidaire 

Un nouveau label RSE pour les entreprises inclusives

Le label RSEI met en lumière les entreprises qui agissent pour l’inclusion des personnes vulnérables.
La Fédération des entreprises d’insertion vient de présenter le label RSEi « Responsabilité Sociétale des Entreprises inclusives », mis au point en partenariat avec AFNOR. Fruit de trois années de travail, ce nouveau label est à destination des entreprises qui agissent pour l’inclusion des personnes les plus vulnérables, qu’elles soient spécialisées dans ce domaine ou qu’elles soient des entreprises ‘traditionnelles’ qui prônent et intègrent l’inclusion à leurs valeurs et à leurs composantes stratégiques.

Ce label permet d’évaluer et de promouvoir l’excellence sociale, les expertises et les bonnes pratiques en matière de gouvernance de ces entreprises inclusives. Il permet également de maximiser leur présence et leur influence positive sur les territoires auprès des parties prenantes.

Au-delà d’un gain de visibilité indéniable et non négligeable, ce label RSEi devrait également faciliter le dialogue et le conventionnement avec les administrations locales et nationales.

Un référentiel détaillé, issu d’une déclinaison de la norme ISO 26 000 et adapté aux entreprises inclusives, a été publié. Il fait office de cahier des charges définissant le RSE pour les entreprises inclusives permettant de mesurer le niveau de maturité de ces dernières.

Il est divisé en 5 grands chapitres qui comprennent chacun des sous-critères précis et spécifiques sur lesquels seront notées les entreprises candidates. 4 niveaux de notation sont attribués pour chaque ‘chapitre’ (initial, engagé, confirmé et exemplaire) et permettront alors d’évaluer l’entreprise.

1. Gouvernance et projet d’entreprise : détermination du projet, identification et dialogue avec les partie-prenantes, gouvernance et instances de décisions stratégiques, ancrage territorial, leadership, management, déontologie et confidentialité, veille réglementaire, technologique et concurrentielle.

2. Management des ressources humaines : emplois et compétences, promotion de l’égalité et de la diversité, dialogue social, santé et sécurité, qualité de vie au travail.

3. Mission d’inclusion : organisation de la mission d’inclusion, accueil, recrutement et intégration, accompagnement pendant le parcours, préparation à l’emploi durable.

4. Management des enjeux environnementaux : management environnemental, prévention de la pollution, gestion des déchets, achat responsable.

5. Mesure, analyse et amélioration : audits internes, mesures et analyses des résultats, évaluation de la satisfaction des parties-prenantes, bilan et amélioration du plan RSE.
Sur le même thème