En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
25/03/2020
Rédaction 
Forme 

Coronavirus : comment protéger ses salariés

Détail des mesures de prévention à mettre en place en tant que dirigeant pour la prévention de ses salariés face à la pandémie du Coronavirus.
Le chef d’entreprise a une obligation de sécurité vis-à-vis de ses salariés. Dans le contexte de pandémie lié au COVID-19, il doit prendre toutes les mesures nécessaires d’hygiène et de sécurité pour protéger leur santé.

En premier lieu, il doit instaurer le télétravail dès lors que cela est possible. Dans le cas où le télétravail est impossible, les entreprises doivent mettre à disposition de leurs salariés du gel hydroalcoolique et des masques de protection pour les personnes qui toussent. Il est important aussi de rappeler les gestes barrières (lavage fréquent des mains, distance sociale d’au moins 1 mètre, tousser et éternuer dans son coude, usage de mouchoirs uniques...) et de ne pas se prêter les objets de la vie quotidienne (téléphone, stylos...). Ce rappel peut être effectué via une note de service diffusée par mail ou encore un affichage dans les locaux.

Seuls les déplacements indispensables et qui ne peuvent pas être reportés doivent être effectués. Les réunions doivent être réalisées à distance, par téléphone ou visioconférence. Il faut également limiter les regroupements des salariés dans les espaces confinés.

Par ailleurs, le dirigeant doit mettre à jour le document unique (DUER) afin d’évaluer les risques professionnels liés au COVID-19 et les actions de prévention à mettre en place. Un réaménagement de l’espace de travail peut être effectué pour garantir les distances sociales entre les salariés et/ou avec les clients.

Dans le cas où un salarié serait contaminé par le coronavirus, le chef d’entreprise doit lui demander de ne pas se rendre sur son lieu de travail. Celui-ci devra consulter un médecin, où les urgences dans les cas les plus graves. L’employeur doit alors procéder à un nettoyage minutieux des locaux, outils et postes de travail. A savoir que les salariés peuvent exercer leur droit de retrait s’ils estiment que leur sécurité n’est pas garantie.
Sur le même thème