En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
08/04/2020
Rédaction 
Finance 

Coronavirus : retards de paiements, une cellule de crise mise en place

Le gouvernement appelle à la solidarité interentreprises afin d’éviter les faillites.
Les entreprises françaises, notamment les PME, font face à des problèmes de retards de paiements de la part des grands groupes dus à une chute d’activité économique sans précédent engendrée par l’épidémie du Covid-19. Depuis le début du confinement, ces retards de paiements ont été multipliés par 5.

Les difficultés ont des effets immédiats au point que le ministère de l’économie et la Banque de France ont annoncé la mise en place d’un comité de crise spécialement dédié à la question des retards de paiements et du crédit interentreprises.

Ce comité a pour but d’identifier, de manière transparente et juste, la réalité des détériorations liées aux délais de paiement. Elle doit également pouvoir détecter les cas les plus importants et apporter des moyens de mesure ainsi qu’informer en matière de crédit interentreprises. Il est également chargé de trouver des solutions, notamment pour les entreprises et structures les plus impactées par le report ou la cession de paiements. Cette structure vise à pouvoir intervenir ‘en temps réel’ afin de soulager les plus concernés.

Selon Bercy, les grands groupes, bien qu’impactés par cette crise sanitaire, seraient dans la capacité d’honorer leur dû. S’ils ne le font pas, ils sont menacés d’êtres sanctionnés. Cela-dit, il n’est pour le moment pas question de mettre en place un système de dénonciation et de punition, mais plutôt de mettre en avant les entreprises les plus vertueuses. Ce comité fera entendre sa voix via les organisations patronales afin d’inciter les plus récalcitrants à tendre vers plus de solidarité.
Sur le même thème