En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
05/05/2020
André Letowski 
Business 

La création d'entreprise connait en mars 2020 une chute de 20 % du fait du covid-19

S’il y a régression en mars 2020, la situation de décembre 2019 à mars 2020, comparée à la même période un an avant, est favorable du fait des bons scores des entreprises individuelles, une situation qui ne devrait pas durer en avril.

 Une baisse de 20 % que ce soit au regard des mois précédents ou au regard de la même période un an avant

Cette forte baisse s’observe au regard de la même période en 2019 : -20 % au global, -21,8 % pour les autoentrepreneurs, et -18,6 ou 18,7 pour les sociétés ou les entreprises individuelles non autoentrepreneurs. Elle est du même ordre de grandeur si l’on compare avec la période décembre 2019-fevrier 2020.

Mais fait important à noter et non souligné dans la parution Insee, la comparaison décembre 19-mars 2020 montre une progression favorable de 3,4 % malgré la forte chute en mars 2020 ; noter la forte progression des entreprises individuelles non autoentrepreneur avec +12,1 %, alors qu’il y a légère baisse pour les autoentrepreneurs et les sociétés.

Cette situation est le fait d’une évolution très favorable notamment en décembre 19-janvier 20
(+27,9 % pour les entreprises individuelles et +18,5 % pour les AE).

Pourquoi je cumule décembre-janvier et que je ne retiens pas seulement janvier ? C’est parce que l’Insee corrige les données sur 2 mois du fait des retards administratifs d’enregistrement ; opérer la moyenne de ces 2 mois rend plus juste le chiffre de janvier, habituellement trop élevé au regard de la réalité.

La situation est encore favorable en février, avec encore une forte progression des entreprises individuelles, voire des sociétés, mais déjà une régression du flux des autoentrepreneurs (respectivement +18,8 %, +8,7 et -4,2).


Qu’en est-il des créations par activité ?

2 activités ont connu une forte progression entre décembre 2019-mars 2020 et décembre 2018-mars 2019, et ce malgré la baisse en mars 2020 : les services aux particuliers (+24 %, mais +42 % pour les entreprises classiques) et “l’industrie” (+23 %).

4 activités ont encore une progression honorable pour ces mêmes périodes : les activités financières et d’assurance (+9,8 %), l’informatique/communication (+8,1 %), la construction (+7,6 %) et les services aux entreprises (+4 %).
3 activités sont inscrites dans la stabilité (comme elles le sont habituellement), les HCR, le commerce, et la santé/éducation (entre 0,6 et -3 %).

Une activité connait une forte régression (-21,6 %) les transports, non seulement à cause de l’épidémie, mais bien avant du fait de la situation agitée des VTC et livraisons à domicile, la régression étant plus manifeste pour les autoentrepreneurs.

Dans la plupart des activités les autoentrepreneurs ont connu une plus faible progression ou une régression plus marquée en février 2020 que les entreprises classiques.

Source : Chiffres de la création d'entreprises en mars 2020, analyse André Letowski, selon les données brutes de l'Insee.
 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème