En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
21/07/2020
André Letowski 
Indicateurs 

Juin a connu une forte progression des créations d’entreprises

La progression est même plus forte que pour juin 2019. La période de confinement a connu des baisses plus faibles pour les autoentrepreneurs que pour les entreprises classiques.
Juin a connu une forte évolution au regard de mai avec 77 204 créations vs 48 112.

Au regard de juin 2019, la progression est de 21 % (dont 30 % pour les autoentrepreneurs, 21 % pour les autres entreprises individuelles et 7 % pour les sociétés.



Mais les possibles retards d’enregistrement demande à être prudent. Je propose plutôt d’analyser la période mars-juin comparée soit à la tendance la plus récente (novembre 19-février 20), soit à la même période un an avant (mars-juin 19).

Les créations sont en baisse de 19 % si l’on compare avec mars-juin 19, davantage pour les sociétés (26 %), un peu moins pour les entreprises individuelles hors AE (21 %) et moins encore pour les AE (-13 %).



Si l’on compare avec le tendance la plus récente (novembre 19-février 20), la création est en baisse de 24 %, plus particulièrement dans les sociétés (-29 %) et les entreprises individuelles hors AE (-32 %), alors qu’elles le sont nettement moins au sein des AE (-16 %) ; ces dernières créations sont de fait moins risquées.



  
Qu’en est-il en ce qui concerne les secteurs d’activité ?

Je privilégie la comparaison mars-juin 20 à novembre 19-février 20.

Les écarts d’évolution sont marquants pour les AE (entre +5 et -47 %), alors que la baisse au sein des entreprises classiques (entreprises individuelles autres et société) est assez uniforme (entre -28 et -34, sauf pour l’informatique-communication avec -25 %).

5 activités ont connu les baisses les plus importantes (-29 à -39 % vs -24 en moyenne) ; ce sont la santé/éducation, les services aux particuliers (notamment la coiffure dont les fonds ont été fermés une bonne partie du confinement), les activités finances et assurance où la création sous forme d’autoentrepreneur ont particulièrement chuté, tout autant d’ailleurs au regard de mars-juin 19 ; ajoutons à ce groupe la construction et les activités immobilières.

3 activités ont des baisses proches de la moyenne (25-26 % vs 24) : le commerce, les HCR (en forte baisse au regard de mars-juin 19) et les services aux entreprises.

2 activités ont connu les baisses les plus faibles : l’informatique/communication (en situation proche avec la période mars-juin 19) et les transports (VTC, livraisons à domicile) ont explosé (+29 % vs une baisse moyenne de 16 %) pour les AE, alors que les créations classiques y ont nettement chuté (-34 % vs -31 en moyenne).



Source
: Analyse des chiffres bruts des créations d'entreprises de juin, André Letowski, juillet 2020
 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème