En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
08/09/2020
André Letowski 
Business 

Juin et juillet connaissent une forte progression des créations d’entreprise versus 2019

La progression de 18 % est forte mais ne concerne que peu la création en société. 
S’agit-il d’un rattrapage dans la mesure ou le flux de création de janvier-juillet avec baissé de 6,4 % ?

Juillet 2020 est un bon cru,  au regard de juillet 2019 avec 79 266 créations (+16,5 %), notamment +21,3 % pour les entreprises individuelles et les autoentrepreneurs (+19,8 %), alors que le score est bien plus modeste pour les créations en société (+7,1 %).

La comparaison juin-juillet cumulé est du même ordre.
Cette comparaison repose sur les 2 derniers mois hors confinement. L’évolution est tout autant favorable avec +18,4 % dont +24,4 % pour les autoentrepreneurs, +20,3 % pour les autres entreprises individuelles et +6,9 % pour la création en société.

Par contre la comparaison janvier-juillet 2020 avec 2019 est de fait défavorable avec toutefois une baisse modeste (-6,4 %), dont seulement -2,8 % pour les entreprises individuelles non autoentrepreneurs, -5,6 % pour les autoentrepreneurs et -11,1 % pour les sociétés. Je rappelle que les mois de janvier et février avaient été en nette progression avant la covid.

Une approche plus fine par activité,  pour la période juin-juillet montre un rattrapage important pour les activités en direction des particuliers, que ce soit pour les créations classiques ou sous forme d’autoentrepreneurs ; les activités concernées sont : les services aux particuliers, les transports et livraisons à domicile, le commerce et les activités immobilières. Par contre, le rattrapage est modeste pour les autres activités; pour les HCR, noter qu’il est toutefois de 12,2 % dont 43,8 % pour les autoentrepreneurs et seulement de 0,8% pour les entreprises classiques.

Ce rattrapage est à comparer avec la période janvier-juillet, où la baisse du nombre de créations au regard de 2019 avait été de 6,4 %, une baisse somme toute modeste. Noter que cette baisse avait globalement été très faible pour les activités finances/assurance, immobilières, informatique/ communication et industrie, notamment en ce qui concerne les créations classiques. Elle avait par contre été forte pour les HCR (-16 % et surtout -22 % pour les créations classiques) et la santé/éducation (-12,6 %) pour qui l’installation en période de covid était plus que compliquée (cabinets fermés ou quasi fermés, impossibilité de créer une clientèle). Noter la progression étonnante des créations classiques dans les services aux particuliers (+20 %), plus habituellement portés vers l’autoentrepreneuriat.

Source : Analyse des chiffres bruts des créations d'entreprises de juillet, André Letowski, août 2020
Méthodologie : l’analyse est faite à partir des données brutes publiées par l’Insee le 26/08/2020 et non à partir des données en correction saisonnière ; l’analyse repose sur une comparaison de ces données avec l’année antérieure et non avec le mois précédent.
 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème