En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
08/10/2020
Pierre Azam 
Forme 
Santé 
Fondation 

L'ABC des experts : La nutrition avec Pierre Azam

Découvrez l'entretien et les conseils de l'expert en nutrition Pierre Azam présents dans le guide de la Fondation MMA "L'entrepreneur en forme". 

Pourquoi 3 repas par jour ? 

La physiologie humaine est faite ainsi. Les herbivores mangent toute la journée et les chiens une fois par jour, mais nous humains, avons des besoins créés par le rythme de la production de l’insuline et de nos enzymes digestives qui font que trois repas par jour sont « notre règle ». Cela n’empêche pas de d’ajouter des collations le matin ou l’après-midi (le traditionnel goûter des enfants) ou de parfois (à la marge) sauter un repas en fonction de nos activités et engagements.

repartition-dejeuner

Qu'est-ce que la chrono nutrition ? 

La chrono nutrition est une approche physiologique des besoins nutritionnels et énergétiques de notre organisme. C’est un dérivé de la maxime : « Le matin manger comme un roi, le midi comme un bourgeois et le soir comme un pauvre ». En effet une calorie n’a pas la même destinée qu’on la consomme le matin ou le soir. Un même aliment peut être directement assimilé par l’organisme ou être dirigé vers des “voies de stockage”.

La chrono nutrition se base sur le rythme de sécrétion, toutes les 4 heures, des hormones telles que l’insuline et le cortisol. Ce rythme nécessite donc des repas pris à heure fixe et une collation en milieu d’après-midi. Le petit-déjeuner doit être copieux et composé de fromage, de beurre, de féculents (pain complet, riz...), de protéines (œufs, jambon), de laitages et de fruits. Le déjeuner sera plutôt un plat unique avec des sucres lents, des légumes et des protéines. Le goûter fait la place belle aux glucides tels que fruits, fruits secs ou chocolat et le dîner est léger avec des légumes, de la viande blanche ou du poisson. Pas de sucres lents ou de pain le soir pour ne pas relancer la production d’insuline.


Que faut-il prendre au petit déjeuner ? 

Le petit déjeuner est un carburant essentiel pour une bonne activité sans hypoglycémie et baisse de tonicité dans la matinée. Le cumul d’un bon petit déjeuner et d’un déjeuner équilibrés rend moins vulnérable le soir. On sait que les sujets qui ont faim ou besoin de s’alimenter entre 17 et 22h sont des personnes qui dans plus de 80% des cas ont peu, pas ou mal petit déjeuner. Quelle que soit la théorie nutritionnelle, le petit déjeuner devrait apporter au moins un sucre lent au travers du pain ou des céréales, une protéine telle que yaourt fromage ou jambon et des fruits. Le beurre et la confiture ou le miel sont les bienvenus. Une boisson est toujours indispensable pour compenser la déshydratation de la nuit.

picto dejeuner

Que faut-il penser du jeûne intermittent ? 

Le jeûne intermittent est une vision non physiologique de notre organisme, auxquels certains recourent en dinant vers 20 h et en se réalimentant uniquement le lendemain midi, soit 16h de jeûne. On voit bien que les rythmes biologiques des hormones de la digestion ne sont ainsi pas respectés, et que les besoins énergétiques de début de journée, l’alourdissement de la digestion et l’éventuel stockage des nutriments ne sont pas des arguments très favorables à cette « méthode ». On se rend compte aussi, chez des sujets adoptant ce mode de fonctionnement sur des périodes longues, qu’il apparait une plus forte fatigabilité. En nutrition le maître mot doit être équilibre. Même si cet équilibre est individuel, il répond à des obligations liées à notre nature, nos besoins et notre plaisir.

TELECHARGEMENT GRATUIT

guide-expert
 
Docteur en médecine.
Nutritionniste et Président de Positive food (www.positivefood.io).
 

Sur le même thème