En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
05/11/2020
Rédaction 
Emploi 
Solidaire 

Un dispositif de formation pour les salariés dont l’emploi est menacé

Un nouveau dispositif va être créé pour favoriser la reconversion des salariés dont l’emploi est menacé.
La ministre du travail, Elisabeth Borne, et les partenaires sociaux ont mis en place un dispositif intitulé « transition collective » pour permettre aux salariés qui risquent de perdre leur emploi de se reconvertir. Ce dispositif permet aux salariés concernés de se réorienter professionnellement vers un métier porteur localement en suivant une formation. L’objectif est d’éviter que les salariés dont l’emploi est menacé ne se retrouvent au chômage. Ce dispositif vient en complément du CPF classique dont disposent tous les salariés.

Dans le cadre du dispositif, la rémunération et la formation du salarié seront prises en charge par l’Etat partiellement ou totalement en fonction de la taille de l’entreprise. Ainsi, la prise en charge par l’Etat sera de 40 % pour les entreprises de plus de 1 000 salariés, de 75 % pour celles employant entre 300 et 1 000 salariés, et de 100 % pour les TPE et PME. Le reste à charge sera financé par les entreprises employant actuellement les salariés ou celles qui
recrutent.

Au total, l’Etat mobilisera quelques 500 millions d’euros dans le cadre du Fonds national pour l’emploi. Cette enveloppe pourra être revue à la hausse.

Selon le ministère du travail, le dispositif de formation devrait être accessible aux salariés dès la fin de l’année 2020. D’ici là, des modalités doivent être affinées. Par ailleurs, d’autres dispositifs de reconversion professionnelle y seront ajoutés après leur modification, c’est le cas des congés de reclassement et des congés de mobilité.
Sur le même thème