En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
20/11/2020
André Letowski 
Emploi 

Au 2e trimestre 2020, 3 070 500 contrats de travail ont été signés dans le secteur privé

 La grande majorité des contrats signés sont des CDD.
Paradoxalement, au 2éme trimestre 2020, 3 millions de contrats de travail ont été signés (83% en CDD) alors qu'à proximité les fins de contrat ont été 3,2 millions (dont 81% en CDD); mais le flux des embauches a beaucoup baissé.

⇒ Les embauches au 2éme trimestre 2020

Au 2e trimestre 2020, en France métropolitaine, 3 070 500 contrats de travail (hors mission d'intérim) ont été signés dans le secteur privé (hors agriculture, intérim et particuliers employeurs) ; en lien avec la crise sanitaire, le nombre d'embauches baisse quasiment de moitié par rapport au trimestre précédent (-45,7% après -7,6% au trimestre précédent), retrouvant brutalement le niveau d'il y a dix ans. Sur un an, le recul des embauches est encore plus prononcé (-50,7% par rapport au 2e trimestre 2019).

Cette baisse des embauches est généralisée, quelle que soit la taille des établissements.

En particulier, dans les établissements de moins de 10 salariés où elle baisse de 53% après -25% au trimestre précédent. Ce repli est aussi présent dans les établissements de 10 à 49 salariés et ceux de plus de 50 salariés (respectivement -49% et -39,5%), après avoir plutôt résisté au 1er trimestre 2020 (respectivement -4% et +3%).

Les moins de 10 salariés sont 22% des embauches, les 10-49 salariés 27% et les plus de 50 salariés 51%.

Le nombre de missions d'intérim débutées au 2e trimestre 2020 diminue également très fortement (-41% après -9 %), pour atteindre 2 779 100 ; sur un an, le nombre d'embauches d'intérimaires est aussi en très fort recul (-46%).

Ce recul concerne les trois grands secteurs d'activité : le tertiaire (-47% après -8% au 1er trimestre), l'industrie (-34% après -2%), la construction (-27% après -2 %). Le tertiaire a effectué 92% des embauches.

La forte baisse du nombre d'embauches concerne à la fois les CDI et les CDD.
Le nombre de signatures de CDI recule de 41%, pour atteindre 532 400 (après -6% au 1er trimestre) ; le repli du nombre de signatures de CDD est encore plus marqué (-47% à 2 538 100, après -8% au 1er trimestre 2020).

La part des CDD dans les embauches diminue de 1,3 point, à 83% ; sur un an, le nombre d'embauches en CDD chute plus fortement que celui des embauches en CDI (respectivement -52 % contre -44% par rapport au 2e trimestre 2019).

embauches 2020

 ⇒ Les fins de contrats au 2éme trimestre 2020

Le nombre de fins de contrat recule très fortement (-44% après -5% au 1er trimestre 2020) et atteint 3 262 400 ; sur un an, il diminue de 47%.

La chute du nombre de rupture de contrats est généralisée, quelles que soient les tranches de tailles d'établissement. Le repli est toutefois un peu plus marqué pour les établissements de moins de 10 salariés (-52% après -22% au 1er trimestre 2020), que pour les 10-49 salariés (-46% après -0,5% le trimestre précédent) et ceux de plus de 50 salariés (-38% après +6%).

Les moins de 10 salariés sont 22% des cessations des contrats, les 10-49 salariés 28% et les 50 salariés et plus 51%.

Le recul du nombre de fins de contrats touche tous les secteurs
; il est toutefois plus important dans le tertiaire (-45% après -5% le trimestre précédent) que dans l'industrie (-26% après +2%) et la construction (-25% après -1%). Les cessations des contrats du tertiaire sont 92% des fins de contrat.

Le nombre de fins de CDD
se contracte fortement (-46 %, après -5% au 1er trimestre 2020) ; la baisse est davantage marquée pour les CDD arrivés à terme de moins d'un mois, 70% des CDD (-52% après -7% le trimestre précédent) et les ruptures anticipées de CDD (-52% après +5%) que pour les CDD arrivés à terme de plus d'un mois (-14% après +2%). Au total, 2 655 000 CDD ont pris fin au 2e trimestre 2020, soit un niveau très inférieur à celui atteint un an auparavant (-50%).

Le nombre de fins de CDI diminue également fortement (-35% après -2% au 1er trimestre 2020) ; cette baisse traduit essentiellement les replis des fins de période d'essai (-48% après -3% au 1er trimestre 2020), des démissions (-38% après -1%), des ruptures conventionnelles (-37% après -3%) et des licenciements pour un motif autre qu'économique (-34% après -4%) ; les licenciements économiques et le nombre de départs en retraite diminuent de façon plus modérée (respectivement -15% et -3%) ; sur un an, le nombre de fins de CDI diminue (-33% par rapport au 2e trimestre 2019).
 
cessation contrats

Pour en savoir davantage : Dares

Source : "Effondrement des embauches et des fins de contrat au 2e trimestre 2020", Dares Indicateurs, N°35, novembre 2020

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème