En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
21/12/2020
Rédaction 
Droit 
Santé 

Les tests en entreprise réservés aux cas contacts ou symptomatiques

Le ministère du Travail va publier une circulaire pour détailler les conditions de réalisation des tests en entreprise.
Quels salariés pourront être testés en entreprise ? Une circulaire devrait être mise en ligne par le ministère du Travail pour préciser les conditions d’éligibilité. Les tests qui peuvent être réalisés en entreprise sont des tests rapides antigéniques. Ces derniers permettent de détecter les antigènes du Covid-19 par prélèvement nasal. Le résultat est connu en moins d’une demi-heure.

Ces tests effectués par des professionnels habilités pourront être effectués uniquement sur les salariés volontaires, comme précisé dans le dernier protocole sanitaire. Par ailleurs, la circulaire précisera qu’ils seront réservés aux collaborateurs qui ressentent des symptômes du Covid-19 ou qui ont été désignés comme cas contacts. Ainsi, les chefs d’entreprise ne pourront pas recourir au dépistage massif pour l’ensemble de leurs salariés. D’autre part, les
employeurs pourront découvrir de quelle manière les locaux doivent être aménagés, les formalités et les conditions d’hygiène à respecter pour effectuer ces tests. Avant de réaliser les tests, les employeurs devront remplir une déclaration en ligne.

Les tests seront effectués aux frais de l’entreprise. En raison du secret médical, les résultats des tests ne seront pas communiqués à l’employeur. Enfin, les tests salivaires ne seront pas autorisés, seuls les tests nasaux pourront être réalisés.

En autorisant les tests en entreprise, le gouvernement souhaite associer les entreprises à sa stratégie qui repose sur le fameux triptyque : tester, alerter, protéger. Les premiers tests antigéniques devraient arriver en entreprise dès le mois de janvier 2021.
Sur le même thème