Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
29/12/2020
Rédaction 
Veille 
Droit 

Les recommandations du G20 des entrepreneurs

Les entrepreneurs français ont présenté leurs 8 recommandations au ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.
Lundi 7 décembre 2020, l’association Citizen Entrepreneurs a organisé sa 13e conférence des entreprises. En raison du contexte sanitaire, l’événement a été réalisé virtuellement en direct de l’OpenMind Kfé Opéra. A cette occasion, les 35 entrepreneurs qui ont représenté la France au G20 ont remis leurs préconisations au ministre de l’Economie. Au total, 8 recommandations ont été faites : 4 en lien avec le plan France Relance, 4 pour construire le monde de demain.

Les 4 recommandations face à la crise économique et sanitaire sont les suivantes :
  • Créer un Small Business Act pour bloquer des budgets PME dans les ETI et grands groupes. Dans ce cadre, les entrepreneurs recommandent de soutenir la décision d’achat des solutions locales et la trésorerie des PME.
  • Développer une activité de revente de solutions françaises par Business France à l’étranger. L’objectif est d’aider les entreprises françaises à avoir un relais local.
  • Déployer un crédit d’impôt sur les entreprises qui font du report à nouveau en 2020 et ou 2021. Les crédits d’impôts permettront aux entreprises d’avoir les capitaux propres nécessaires pour investir et recruter.
  • Faciliter l’expérimentation d’outils digitaux pour le télétravail. Pour aider les entreprises à accélérer leur transformation numérique en période de crise sanitaire, les entrepreneurs recommandent l’accord d’une prime d’aide à l’embauche de 4 000 € pour le recrutement d’un chargé de transformation digitale.
Les 4 recommandations pour construire le monde de demain sont les suivantes :
  • Construire une Europe compétitive et influente qui protège ses actifs, ses compétences et son savoir-faire. Pour cela, les entrepreneurs recommandent en outre la création d’une fiscalité des entreprises communes à l’ensemble des pays européens et d’un statut juridique salarié européen.
  • Inciter la responsabilité des entrepreneurs vis-à-vis de la société, du climat et de l’environnement. A court terme, les jeunes entrepreneurs demandent au gouvernement de rendre la fiscalité plus incitative au service d’une société durable, inclusive et résiliente sur le plan national, européen et international. A moyen- long terme, ils conseillent de développer l’esprit et la culture d’entreprise responsable dès le plus jeune âge pour accompagner la transition sociétale.
  • Simplifier, accélérer et rendre plus lisibles les processus de décisions administratives et les règlements qui s’appliquent aux entreprises. Cette mesure passerait par la création d’un Etat plateforme, le rétablissement de la possibilité d’initiative, l’amélioration des relations avec l’administration et la diminution des charges.
  • Accompagner l’accélération de la croissance des entreprises portées par les femmes. Plusieurs pistes sont évoquées notamment l’accompagnement et la prise en charge de coaching, l’augmentation de la part des fonds d’investissement alloués aux projets d’entrepreneures ou encore la mise en place d’ateliers de sensibilisation au sexisme durant le cursus scolaire.
Consultez les mesures en détail sur citizen-entrepreneurs 
Sur le même thème