Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
08/04/2021
André Letowski 
Techno 

La digitalisation de l'entreprise, un passage perçu comme obligé pour les dirigeants de TPE

La crise sanitaire n'a que peu conduit les TPE à accentuer leur digitalisation, perçue plus comme une contrainte que comme une opportunité dynamisante.

⇒ Les dirigeants de TPE savent de quoi il s'agit :

Référencement d'une page internet (70%), outils d'aide à la création de site web comme word press par exemple (41%), logiciels en "cloud computing" (21%).

⇒ Au sein de leur entreprise, les dirigeants disposent (ou ont projet d'en disposer) :

  • d'un logiciel de gestion, comptabilité ou RH (68%), d'un logiciel de gestion commerciale (58%),
  • d'un site internet « vitrine » (67%), d'une page professionnelle sur des réseaux sociaux comme Facebook ou LinkedIn (63%), d'un référencement ou l'optimisation de leur référencement sur Internet (53%), d'un outil de communication collaboratif ou de visioconférence comme Skype, zoom, ou MS Teams (45%), d'un site Internet de e-commerce qui permet de vendre leurs produits ou services en ligne (34%),
  • d'une solution click&collect (13%).
Le budget consacré (ou envisagé de l'être) : pour 70% moins de 5 000€ (dont 15 % aucun et 28% moins de 1 000€), 13% plus de 5 000€, mais 15% aucun et 17% ne savent se prononcer.

⇒ Pendant le confinement l'entreprise a eu recours aux services internet suivants :

  • L' accès mail à distance (56% dont 6% pour la 1ére fois), et l'accès à leur réseau informatique à distance (33% dont 5)
  • Des Visioconférences (35% dont 14 pour la 1ére fois), des réseaux de messagerie instantané comme WhatsApp ou Skypedes (34% dont 4), des webinaires (17% dont 8),
  • Des outils de partage de fichiers comme Dropbox ou WeTransfer (30% dont 2) et des outils collaboratifs comme Google Drive ou Padlet (16% dont 1).

Le covid a peu été l'occasion d'un premier recours, hors les visioconférences et les webinaires.

⇒ Les avantages perçus de la digitalisation (total des citations et en 1er) :

  • L'approche commerciale : accroître leur notoriété et attirer de nouveaux clients (52 dont 32%, mais 37% en Ile-de-France), augmenter le chiffre d'affaires (39 dont 19%, mais 26% dans le commerce), échanger avec les prospects et clients (19 et 8%),
  • Mieux s'organiser : gagner du temps (25 dont 13%, mais 18% dans le BTP), faciliter la communication interne et externe (20 dont 9%), optimiser la gestion interne de votre entreprise (stock, RH, comptabilité...) avec 12 dont 6%.
Mener un projet de digitalisation c'est plutôt une opportunité motivante pour 29% (32% le BTP et 34% les 6-9 salariés) et plutôt un passage obligé pour 67%.

⇒ Les raisons expliquant l'absence ou le faible nombre de projets de digitalisation,

Pour ceux qui ont mentionné n'avoir pas ou peu de projet de digitalisation (56% de l'échantillon) :
  • Ce n'est pas nécessaire pour leur entreprise (51%) ou pour 32% l'entreprise est déjà suffisamment équipée,
  • Cela représente un investissement en temps trop important ( (27%); idem pour le coût financier (27%) ; cela représente aussi un temps de formation trop important pour les salariés de l'entreprise (12%),
  • Le dirigeant ne se sent pas capable faute de connaissances (12%) ou craint le stress généré (9%) ou ne sait pas où s'adresser (3%).

En définitive la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid 19 n'a accéléré les projets de digitalisation de l'entreprise que pour 20% (dont 5 avec intention de le faire); parmi les 15%, ce sont plus souvent les 6 à 9 salariés (28%), les TPE d'Île-de-France (20%)et celles des services (19%).

⇒ Pour ceux qui ont changé ou ont eu l'intention de le faire, les changements ont porté sur :

  • La commercialisation et le meilleur référencement de l'entreprise : création d'un site internet « vitrine »(34%), la création d'un site Internet de e-commerce (34%) et une solution de click & collect (25%), le référencement ou l'optimisation de leur référencement sur Internet (33%), la création d'une page professionnelle sur des réseaux sociaux comme Facebook ou LinkedIn (31%),
  • L'organisation et la communication interne : l'acquisition d'un outil de communication collaboratif ou de visioconférence comme Skype, zoom ou MS Teams (25%), l'acquisition d'un logiciel de gestion, comptabilité, ou RH (18%) et l'acquisition d'un logiciel de gestion commerciale (16%).

Pour en savoir davantage : Présentation PowerPoint (ifop.com)


Source :
"Les dirigeants de TPE et la digitalisation de leur entreprise" Oxigen/mastercard, Ifop, janvier 2021

Méthodologie : échantillon de 400 dirigeants de TPE employant entre 1 et 9 salariés interrogé par téléphone entre le 7 et le 22 décembre 2020.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas sur les critères de taille d'entreprise, de secteur d'activité et de région d'implantation de l'entreprise.

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème