Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
16/04/2021
André Letowski 
Indicateurs 

65 % des chefs d’entreprise ont une approche positive de sortie de crise

La confiance a été érodée pendant les périodes de confinement, alors qu’elle repart dés que celui-ci est levé, avec toutefois une forme d’essoufflement au fil du temps.

⇒ La perception de la conjoncture

  •  Le niveau d’activité en février est pour moitié des répondants semblable à février 2019 (semblable 37%, meilleur 13%) et moins bon (50%). Il est moins bon pour les moins de 10 salariés (51% vs 39 pour les plus de 10 salariés) et le commerce (60%), alors qu’il est semblable ou meilleur dans la construction (72%).
     
  • 36% des dirigeants se disent confiants, 25% optimistes, et 16% sereins, alors que 29% sont inquiets, 21% attentistes, 15% méfiants et 6% angoissés, une approche quasi égale entre des attitudes positives et des attitudes inquiètes/angoissées/méfiantes.

  • La confiance a beaucoup diminué (passant de 51-63% et de 50-54% pendant les reprises d’activité en 2020 à 36% en février). Il en est de même pour l’optimisme, alors que l’inquiétude et l’attentisme progressent.
    Confiance et optimisme sont en février toujours plus présents chez les 10 salariés et plus (49 et 40% vs 35 et 24%).
    C’est le cas dans la construction et l’industrie (le cumul des 2 items chiffre 73 et 70) vs pour le commerce (52%).
    Ceci étant, 65% sont confiants pour leur entreprise en ce qui concerne les 12 prochains mois : 86% pour les 10 salariés et plus vs 64 pour les moins de 10 salariés, 86% pour la construction, 75% pour l’industrie vs 57% pour le commerce et 62% pour les services.
     
  • Ce niveau de confiance s’est beaucoup érodé au regard de 2019 et des 2 premiers mois de 2020 (70 à 82% selon les mois) ; après un effondrement en mars 2020 (52% de confiants), il est remonté entre 58 et 61% le reste de l’année 2020 pour progresser en janvier 2021 (62%) puis en février (65%).
     
  • En termes d’embauche, 9% comptent augmenter le nombre de leurs salariés au cours des 2 prochains mois (32% les plus de 10 salariés vs 8 les moins de 10 salariés). La tendance est à la stabilité (89%, notamment dans les services 93%) ; peu envisagent de réduire leur effectif (2%).
     
  • Sujet d’inquiétude : l’innovation perçue comme un investissement est en baisse (35-37% en ce début d’année vs 36-55% en 2019 selon les mois) ; de fait, seuls 13-16% le considèrent comme une condition pour la survie de l’entreprise depuis le début de la crise sanitaire vs 17-29% entre 2015 et 2017 et 13-22% en 2019.

⇒ 4 questions d’actualité :

  • Pour 52%, le gouvernement réussit, dans les décisions qu’il prend, à trouver un équilibre entre les enjeux sanitaires, économiques et sociaux : 63% pour les 10 salariés et plus vs 52 pour les moins de 10 salariés, 59% pour les services vs 44-47% pour les autres activités.
     
  • Pour 66% un renforcement des contrôles sur le respect des règles sanitaires en entreprise, le recours au télétravail et le recours aux dispositifs d’aide est nécessaire, mais pesant pour 59% et tardif pour 46%.
     
  • Plusieurs dispositifs pourraient faire partie d’un plan de relance de l’économie après la crise sanitaire ?
    - Pour 34% un soutien à la trésorerie, mais seulement 22% pour la construction et 27% pour les plus de 10 salariés vs 40% pour le commerce.
    - Pour 20% une aide à l’embauche, mais 51% pour les 10 salariés et plus et 31% pour l’industrie.
    - Pour 18% une aide à la formation, mais 34% pour les plus de 10 salariés.
    - Pour 14% une aide à la digitalisation.
    - Pour 9% une aide à la transition écologique, mais 22% pour les 10 salariés et plus.
    - Et 41% aucune aide, mais 22% pour les 10 salariés et plus.
     
  • L’entrée en vigueur du brexit est sans conséquences pour 89% des répondants. Pour ceux qui sont touchés, il s’agit surtout de la perte de clientèle (45%), de difficultés d’approvisionnement (24%), d’acheminement des produits (18%) et de difficultés administratives (17%).
Pour en savoir davantage : Sondage OpinionWay pour CCI France – GCE – Vague 56 – Février 2021 (www.cci.fr)


"La grande consultation des entrepreneurs - Vague 56", CCIfrance, LCI, La tribune, Opinion Way, Février 2021
Méthodologie : échantillon de 608 dirigeants d’entreprise, interrogé par téléphone entre le 12 et le 18 février. La représentativité de l’échantillon a été assurée par un redressement selon le secteur d’activité et la taille, après stratification par région d’implantation.
 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème