Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
28/04/2021
Rédaction 
Solidaire 

Aide d’un milliard d’euros pour soutenir les agriculteurs

Suite à l’épisode de gel exceptionnel qui a touché les exploitations agricoles françaises, le Premier ministre a annoncé une aide financière pour les agriculteurs.
Le Premier ministre a annoncé, le 17 avril lors de sa visite dans l’Hérault, que « l’État doit être à la hauteur de cette catastrophe. À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ». Ainsi, le gouvernement a mis en place un plan de solidarité d’un milliard d’euros. Cette subvention vise à venir en aide aux agriculteurs dont les récoltes ont violemment été dévastées par « la pire catastrophe agronomique du début du XXIe siècle », selon les termes du ministre de l’Agriculture Julien Denormandie.

Au-delà des aides déjà octroyées par le gouvernement, s’ajoutera un fonds de solidarité qui sera en adéquation avec les pertes réelles que les producteurs pourront déclarer à partir du mois de mai. Les exploitations agricoles les plus en difficulté pourront quant à elles bénéficier d’un soutien immédiat grâce à une enveloppe d’urgence « sous dix à quinze jours. »

Du fait des récoltes dévastées, le gouvernement prévoit aussi un report et une exonération des cotisations sociales, ainsi qu’une exonération des taxes foncières sur le non bâti (TFNB). Pour ce qui est des mesures existantes concernant l’activité partielle, celles-ci seront désormais valables pour les producteurs.

Concernant les arboriculteurs dont les récoltes ont lourdement été touchées par cette vague de froid, le Premier ministre a annoncé une indemnisation pouvant aller jusqu'à 40 %. Les dégâts pour le secteur viticole s’élèvent à plus de 2 milliards de pertes. Les viticulteurs qui ne sont pas couverts par ce régime de calamités agricoles comme d’autres filières pourront eux aussi désormais bénéficier d’un soutien proportionnel à celui apporté à l’ensemble des exploitants dans la mesure où le gel n’a épargné aucune récolte.
Sur le même thème