Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
08/06/2021
André Letowski 
Gestion 

L’accès au crédit bancaire des TPE et PME est largement favorable

L’accès au crédit bancaire, notamment en 2020, mais aussi depuis 2012 est particulièrement favorable aux entreprises en place qu’il s’agisse des TPE et PME.
L’analyse ne prend toutefois pas en compte de façon spécifique la création d’entreprise ou les entreprises en difficulté, voire l’auto-censure.

⇒ Les services offerts par les banques aux TPE et PME

Les banques sont présentes au travers de près de 36 000 agences, auxquelles s’ajoutent plusieurs centaines de points de contacts dédiés, maisons des entrepreneurs et centres d’affaires ; le secteur bancaire français est celui qui possède le plus d’agences en Europe. La proximité de la banque ressort comme le deuxième critère de choix des entreprises.

55 000 conseillers Pro et chargés d’affaires dédiés et 25 000 gestionnaires middle back sont à disposition des entreprises. L’expertise des conseillers est assurée par des parcours de formation (en moyenne, 35 heures de formation annuelles). La relation et la compétence du chargé de clientèle est le premier critère de choix pris en compte par les entreprises.

Le recours aux services sur internet est important : 81% des chefs d’entreprise utilisent le site internet de la banque et 54% l’application mobile.

Des baromètres de satisfaction et différents dispositifs d’écoute sont mis en place;

⇒ Perception des dirigeants de TPE/PME

- 80% des PME ont le sentiment d’avoir été soutenues par leur banquier, suite à la crise Covid (enquête CPME d’avril 2020) et 81% des dirigeants de TPE font confiance à leur banque professionnel (baromètre InExtenso/Deloitte).
les deux principales sources de satisfaction sont la disponibilité et la stabilité du conseiller (baromètre BPI – février 2019).

- L’enquête CMA France, CPME, MEDEF et U2P d’octobre/novembre 2020 montre que 64% ont une seule banque. Dans 50% des cas, la relation avec leur banque est totalement satisfaisante, notamment sur la gestion de comptes (61%), la fourniture de moyens de paiement(65%) et les solutions d’encaissement (56%), moins sur les facilités de trésorerie (42%) et le financement des investissements (44%).

Pour plus de précision voir l’article consacré à cette enquête dans cette même note d’analyse :”La moitié des dirigeants de TPE/PME sont nettement satisfaits de leur banque”

⇒ Une cartographie des conditions tarifaires 

Les observations reposent sur l’examen des conditions tarifaires communiquées par 11 banques représentatives des réseaux généralistes et mutualistes, malheureusement pas toujours comparables mais dont on peut tirer des enseignements.

♦ Les offres commerciales de chaque banque indiquent une similarité des offres de services bancaires et de solutions de financement proposées aux clients PRO et aux clients PME
avec des déclinaisons adaptées ; généralement les tarifs sont plus avantageux pour les clients Pro que pour les PME :

- certaines banques rendent gratuits ou réduisent les prix de certains services aux clients PRO alors qu’ils restent payants pour les PME, notamment pour les services bancaires (gestion de compte, service de banque en ligne et moyens de paiement), dont l’intensité d’utilisation est plus modeste ;

- il en est de même pour les solutions de financement (facilité de caisse, autorisation de découvert et financement moyen et long termes) pour lesquels les frais d’étude sont souvent inférieurs, mais ce n’est pas le cas des frais d’incidents,

Toutefois, le degré de diversification tarifaire, toutes catégories de services confondues, apparaît hétérogène suivant les banques. De plus, )à l’inverse de la situation des clients particuliers, il n’existe pas de statistiques des frais bancaires aux entreprises.

♦ Selon 6 principaux réseaux bancaires, en 2019, 74% des TPE/PME n’ont payé aucun frais d’incidents, y compris à la suite d’un ou plusieurs incidents de paiement rencontrés. Pour les 26% restant, ces frais sont, en moyenne, de 19,30€ par mois et pour 64% d’entre eux inférieurs à 8€ par mois ; ils dépassent 80€ pour 1,5% des cas. Dans le cadre de l’enquête menée par CMA France, la CPME, le MEDEF et l’U2P, 27% des dirigeants de TPE/PME disent avoir rencontré un ou plusieurs incidents depuis janvier 2019, dont une forte majorité occasionnels.

♦ Par ailleurs, une analyse chiffrée a été réalisée par la FCGA à partir des données comptables des exercices 2019 et 2020 de plus de 96 000 entreprises : les frais bancaires (gestion de compte, services de paiement, incidents ainsi que découverts pour les TPE qui en ont eu représentent 0,45% du chiffre d’affaires et 0,69% en incluant les frais liés aux découverts ; le montant moyen des frais bancaires est inférieur à 1100€ par an et à 1700€ en tenant compte des frais bancaires relatifs aux découverts.

⇒ Les demandes de crédit d’investissement, et, dans une moindre mesure, de trésorerie des TPE et PME sont largement satisfaites :

L’enquête trimestrielle menée par la Banque de France depuis 2012 auprès de plus de 8 500 entreprises permet de mesurer l’évolution de l’accès au crédit des PME et des TPE , notamment grâce à un partenariat avec la Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA).

Au quatrième trimestre 2020, le taux d’accès aux crédits d’investissement est de 98% des PME et 93% des TPE qui obtiennent en totalité ou à au moins 75% les crédits demandés. Sur la période 2012-2020, ce taux s’est établi en moyenne à 91%, et 76% pour les crédits de trésorerie ; il est pour le 4éme trimestre 2020 de 90% pour les PME et de 87% pour les TPE.

⇒ Les taux moyens de crédit

En décembre 2020, le taux d’intérêt moyen des crédits nouveaux aux entreprises d’un montant unitaire inférieur à 250 000€ est de 1,40%, ceux compris entre 250 000 et 1M€ s’établit à 1,27%, et à 1,22% pour les crédits d’un montant supérieur.

L’accès au crédit est plus favorable pour les PME que pour les TPE.

En moyenne, du quatrième trimestre 2014 au quatrième trimestre 2019, 95% des demandes de crédit d’investissement des PME sont satisfaites contre 83% pour les TPE ; pour les crédits de trésorerie, il est de 69% pour les TPE et de 84% pour les PME.

En ce qui concerne ces crédits pendant la crise sanitaire, pour plus de détail voir les nombreux articles rédigés sur ce thème.

♦ Il ressort de l’enquête menée sur la période d’avril à septembre 2020 que l’accès au financement demeure l’une des préoccupations les moins importantes des entreprises interrogées (10%), loin derrière la difficulté à trouver des clients (22%), ou la pénurie de main-d’œuvre qualifiée (19%).

L’étude se conclue par plusieurs recommandations.

Pour en savoir davantage : OFE_Services_bancaires_rapport_mars_2021.pdf (economie.gouv.fr)

"Accès des TPE et PME aux services bancaires", Observatoire du financement des Entreprises, mars 2021
Le rapport a pour objectif d’établir un bilan sur l’offre de services bancaires à destination des TPE et PME, distinguant la situation de chacune de ces catégories d’entreprises et précisant les éventuelles différences par secteur d’activité.
 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème