Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
28/06/2021
Rédaction 
Etudes 

Baromètre 2021 des jeunes chercheurs et de l’entrepreneuriat deeptech

Selon le baromètre publié par Bpifrance et PhDTalent, la création d’entreprise continue de séduire les jeunes chercheurs.
Cette étude s’inscrit dans le cadre du Plan Deeptech, opéré par Bpifrance depuis 2019 à la demande des pouvoirs publics pour resserrer les liens entre la recherche et les start-ups.

Menée auprès de 1 700 chercheurs et encadrants, cette seconde édition du baromètre « Jeunes chercheurs et entrepreneuriat Deeptech » mesure leur rapport à l’entrepreneuriat Deeptech avec des indicateurs clés sur leur motivation et leur niveau d’information et de formation. L’enquête permet d’offrir des éléments objectifs pour orienter les actions à mener afin de favoriser la création de start-ups par ce public.

Cette année encore, malgré les incertitudes liées au contexte économique, près d’1 jeune chercheur sur 2 affirme être intéressé par la création d’une start-up. Quant aux encadrants, ils sont 77 % à avoir une bonne perception de l’entrepreneuriat chez les jeunes chercheurs. 68 % considèrent même que la valorisation via la création de start-ups fait partie de la mission de la recherche, soit quasiment autant que les chercheurs eux-mêmes (70 %).

Cependant, si plus de 54 % des personnes interrogées considèrent avoir les connaissances nécessaires pour créer une start-up, les jeunes chercheurs ne sont que 31 % à avoir suivi une formation à l’entrepreneuriat. 2/3 de ceux qui n’en ont pas suivi seraient intéressés par ces formations.

Les encadrants, pourtant très concernés par leurs responsabilités scientifiques, ne sont que 23 % à inciter les jeunes chercheurs à entreprendre. D’après eux, c’est aux institutions que revient ce rôle : 70 % seraient favorables au fait que les institutions incitent davantage les jeunes chercheurs à entreprendre.
Sur le même thème