Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
10/08/2021
Rédaction 
Business 
Indicateurs 

Plan de relance : le bilan après une année d’application

Après un an d’application, le gouvernement a mobilisé plus de 40 milliards d’euros du plan de relance à la fin juin sur les 100 milliards annoncés avant fin 2022.
Le gouvernement a présenté le 19 juin, durant la troisième réunion du comité national de la relance au parlement, le bilan de la première année d’application du plan de relance. Celui-ci a été mis en place fin août 2020 afin de permettre aux entreprises de faire face aux conséquences économiques engendrées par la pandémie de Covid-19.

Ainsi, plus de 40 milliards d’euros ont déjà été engagés afin de contribuer à redémarrer l’économie nationale. Le gouvernement a pour objectif d’atteindre les 70 milliards à la fin de l’année 2021. Concernant les 30 milliards restant, ils seront dépensés en 2022. Le déploiement des mesures et des fonds du plan France Relance se déroule donc comme prévu a indiqué Matignon.

Les trois volets de ce plan de relance ont pu déjà bénéficier du tiers des crédits alloués avec respectivement 12 milliards pour la transition écologique ainsi que pour la cohésion sociale et territoriale, et 16 milliards pour la compétitivité. Pour contribuer à la reprise économique, l’État a également injecté 2 milliards d’euros afin de soutenir l’industrie et 1 milliard supplémentaire pour financer les projets de relocalisation et de numérisation des entreprises.

Parmi les succès du plan de relance, le dispositif MaPrimeRenov, une prime visant à aider les ménages à rénover leur logement pour lequel 400 000 demandes ont déjà été déposées. Initialement, le gouvernement avait prévu d’y investir 2 milliards d’euros au total. Cette somme ayant déjà été investie cette année, le budget alloué à ce dispositif sera finalement doublé l’année prochaine. Autre succès de ce plan de relance le dispositif « 1 jeune, 1 solution » ayant permis une embauche historique du nombre d’apprentis.
Sur le même thème